Eboueurs et égoutiers de Paris : En grève illimitée

Eboueurs et égoutiers de Paris : En grève illimitée

Les éboueurs et égoutiers de Paris sont entrés en grève «reconductible et indéterminée» mardi-soir et réclament la «remunicipalisation des missions confiées à des entreprises privées» ainsi que l’amélioration de leurs conditions de travail alors que la deuxième vague de Covid-19 frappe la France.

«Vingt pour-cent des agents de la propreté et des égoutiers sont aujourd’hui grévistes» a déclaré Colombe Brossel, la maire adjointe chargée de la propreté de l’espace public.

Ce mouvement de grève a affecté «le ramassage des poubelles à environ 50 %» a affirmé la mairie de Paris dans une conférence de presse.

La municipalité se mobilise afin de déployer des équipes «pour rattraper du mieux que possible (…) ce qu’il reste ». Les éboueurs et égoutiers de Paris ont répondu à l’appel du syndicat CGT-FTDNEEA (Filière traitement des déchets, nettoiement, eau, égouts, assainissement), après un préavis déposé le 5 novembre.

Dans l’après-midi, les grévistes ont déversé des déchets avenue de France, devant le siège de la propreté parisienne.

«Nous avons envahi les locaux avec l’intention de rester plusieurs jours dans les lieux si nos revendications n’aboutissent pas», déclarait Régis Vieceli, délégué CGT, au journal Le Parisien.

Des négociations sont en cours depuis plusieurs jours et devraient se poursuivre.

A.O