Dr Hafid Aourag appelle à revoir le statut du chercheur : «  l’urgence de passer de la recherche académique à la recherche et développement ».

Dr Hafid Aourag appelle à revoir le statut du chercheur : «  l’urgence de passer de la recherche académique à la recherche et développement ».

Si pour Dr Hafid Aourag, l’Algérie compte un nombre considérable de chercheurs qui se chiffre à plus de 37 000, l’urgence pour lui pour faire, « est de faire la corrélation entre la recherche académique et la recherche et développement ».

Directeur général de la recherche scientifique et du développement technologique (RSDT), au ministère de l’enseignement supérieur  et de la recherche scientifique,  Dr Hafid Aourag appelle de toutes ses forces ceux  qu’il considère comme «  la cheville ouvrière » à s’impliquer dans les entreprises.

A ce sujet,  il indique que  parmi les chercheurs existants, seuls 180 d’entre eux sont en contact avec l’outil de production.

Selon lui, « cette catégorie de chercheurs est malheureusement marginalisée par le système national de la recherche.

«Donc le plan grand défis, pour le développement de la recherche, c’est de promouvoir et d’encourager la mise en place d’un statut de chercheur dans l’entreprise, qui est impératif dans le développement», estime-t-il

Ferhat Zafane