Djelloul Djoudi, porte-parole du Parti des travailleurs, condamné pour diffamation

Djelloul Djoudi, porte-parole du Parti des travailleurs, condamné pour diffamation

Le tribunal d’El Harrach a condamné ce jeudi 22 octobre Djelloul Djoudi, ancien député et porte-parole du Parti des travailleurs (PT), à une peine de trois mois de prison avec sursis assortie d’une amende de 50 000 DA et une autre d’un dinar symbolique.

L’ancien parlementaire était poursuivi par Nadia Labidi, ancienne ministre de la Culture, pour diffamation, indique un communiqué du tribunal.

Le 5 mai 2019, l’ancienne ministre de la Culture a réactivé sa plainte contre Louisa Hanoune, secrétaire général du PT. Cette dernière l’avait accusée de « conflit d’intérêt » dans sa gestion du département de la culture. « La plainte est en cours d’instruction », ajoute la même source.

Dans un entretien accordé au quotidien Liberté le 8 mai 2019, poursuit le communiqué, Djelloul Djoudi a réitéré les mêmes accusations à l’encontre de Mme Labidi. Suite à quoi, elle a porté plainte pour diffamation le 8 octobre 2019.

Au vu des éléments, le tribunal d’El Harrach a statué sur cette affaire, conclut le communiqué.

Skander Boutaiba