Discours du président : Le Bureau du Conseil de la Nation exprime sa satisfaction

Discours du président : Le Bureau du Conseil de la Nation exprime sa satisfaction

Le bureau du Conseil de la Nation, à leur tête son président par intérim, Salah Goudjil, a exprimé, ce matin, sa pleine satisfaction, suit au discours que le Président de la République, a adressé à la nation, le jeudi 18 février 2021.

Un  discours qui permet, selon le bureau de Sénat, à l’Algérie de franchir une étape importantes de son histoire, qui conduira effectivement à rendre la parole au peuple car elle est la source de toute autorité puis restaurer la légitimité des institutions.

Le Conseil de la Nation, a considère également ce discours de réaliste,  qui traduit ce qui a été réalisé au cours de l’année écoulée, malgré les effets de la pandémie de Coronavirus, qui a bouleversé le monde et l’Algérie …avec ses nombreuses connotations nationales et ses tendances nationales pour asseoir les traits de la nouvelle république, et une fois de plus, il a démontré la sincérité de la relation entre le président et le peuple, à un moment critique qui nécessite évaluation, correction et redressement …

Si le bureau du Conseil de la Nation, loue les décisions historiques du Président de la République, il affirme que le moment du patriotisme s’élevant au-dessus de tout butin est venu, tout comme le moment est venu pour les porteurs de préoccupations nationales de la société civile, des partis politiques, des élites intellectuelles et d’autres organismes nationaux de participer et de contribuer à la mise en place des stratégies, de la nouvelle étape et du mouvement de développement …

« Enfin, alors que nous sommes en train de célébrer quelques jours après la fête nationale de la fraternité et la cohésion entre le peuple et son armée pour la démocratie, le bureau de l’Assemblée nationale appelle les citoyens et citoyennes à s’inspirer des valeurs et idéaux de novembre de leurs ancêtres martyrs, et s’attaquer à l’édifice de la nouvelle république et renforcer l’immunité institutionnelle pour faire face à toutes les tentatives qui menacent la stabilité de la patrie et du tissu sociétal » rappelle enfin la même source.

pour affronter la construction de l’édifice de la nouvelle république et le renforcement de l’immunité institutionnelle pour faire face à toute tentative menaçant la stabilité de la patrie et du tissu social …  »

Yahia Maouchi