« Désormais, Ils reposeront en paix sur la terre de leurs ancêtres «

 

Tayeb Zitouni prononçant l’oraison funèbre au Carré des martyrs d’El Allia

 « Désormais, Ils reposeront en paix sur la terre de leurs ancêtres «

 

Le ministre des Moudjahidine et Ayants-droit, Tayeb Zitouni, a rendu un vibrant hommage au combat libérateur des premiers résistants à la colonisation française dont les restes, des cranes ont été ‘séquestrés’ durant plus d’un siècle et demi dans un musée parisien.

Lors de l’oraison funèbre prononcée peu avant la mise en terre des restes de ces martyrs, le ministre a salué « l’aboutissement d’un long processus de rapatriement » des restes de ces valeureux résistants à l’invasion du pays par le corps expéditionnaire français durant le 19ème siècle.

M. Zitouni s’est félicité du retour des restes des martyrs, qui reposent aujourd’hui sur leur terre aux côtés d’autres illustres martyrs de la Révolution.

Les martyrs de la résistance algérienne étaient cette « lampe lumineuse » éclairant une « époque  difficile », celle de l’invasion française a, en substance, dit le ministre, en rappelant les sacrifices des « preux chevaliers », tels  Cheikh Bouziane et Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek dit Cherif Boubaghla et tous leurs compagnons qui « ont résisté au colonialisme brutal ».

Il a cité aussi d’autres chefs de la résistance contre l’occupant français, de l’Emir Abdelkader à Ahmed Bey, en passant par Sidi Cheikh, Mohamed Cherif, Lalla Fatma N’Soumer.

Nous remercions Dieu qui nous a permis de ramener les restes des martyrs dans notre pays », a-t-il dit, ajoutant que « sans la foi en la justesse de notre cause, la fierté pour notre passé, la constance dans nos principes, l’accomplissement de notre devoir, cette réalisation historique n’aurait pu être accomplie ».

A la fin de son oraison, il a appelé la génération actuelle à s’inspirer des sacrifices des aînés dans la préservation du pays.

Ferhat Zafane