Des intellectuels tunisiens appellent à juger le député islamiste Rachied Khiari

Pour avoir justifié l’assassinant de Samuel Paty : Des intellectuels tunisiens appellent à juger le député islamiste Rachied Khiari

 Pour avoir osé vanter les mérites de la décapitation de l’enseignant Samuel Paty en public comme châtiment divin, le député tunisien indépendant mais élu sous la bannière du mouvement islamiste Karama, s’est vu attirer les foudres d’une quarantaine d’intellectuels tunisiens qui, dans une pétition, appellent à  une levée d’immunité du député afin qu’il soit traduit en justice« Vanter les mérites de la décapitation du professeur Samuel Paty en public, comme châtiment divin, sur les réseaux sociaux, est une forme d’assassinat indirect », ont estimé les signataires de la pétition  « contre l’apologie du terrorisme » publié sur la plateforme Change.

Les faits : Au  lendemain de l’assassinat du professeur,  le député tunisien Rached Khiari a écrit sur Facebook: « Toute atteinte au prophète Mahomet est le plus grand des crimes.

Tous ceux qui le commettent (…) doivent assumer ses retombées ». Samuel Paty, professeur d’histoire de 47 ans, a été tué le 16 octobre à la sortie de son collège près de Paris pour avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète de l’islam Mahomet lors d’un cours sur la liberté d’expression. Cette attaque a suscité émotion et effroi en France.

Ali Oussi