Des détecteurs de température « made in Algeria » bientôt exportés vers la France

Des détecteurs de température « made in Algeria » bientôt exportés vers la France

La Société d’étude et de réalisations métalloplastiques (SOREMEP), filiale du groupe public ELEC El Djazair, compte produire des appareils innovants « permettant la détection de température à distance et la désinfection automatique des mains avec reconnaissance faciale ».

Le concept a été mis au point avec une société portugaise. Cette dernière, selon l’Agence officielle, « s’est intéressée par les installations et les capacités de production de SOREMEP » pour la fabrication des appareils en Algérie, mais aussi les exporter.

Cinq unités ont été déjà fabriquées dont un appareil qui est mis à l’entrée du Consulat d’Algérie à Marseille. « Le feed-back est extraordinaire », affirme Abdelkader Zazoua, PDG de l’entreprise cité par la même source.

La fabrication de ces appareils est prévue pour janvier 2021 avec une capacité de 2000 unités par mois. « La société a conclu un contrat d’exportation vers le marché français d’un montant de 1,5 million d’euros », révèle le patron de l’entreprise.

Par ailleurs, SOREMEP envisage de produire prochainement des générateurs d’ozone développés par un groupe de chercheurs algériens. Ces appareils seront utilisés dans la désinfection des espaces (véhicules, hôpitaux, écoles, stations de transports…).