Demande de remise en liberté de Said Bouteflika : La Cour d’Alger dit non

Demande de remise en liberté de Said Bouteflika : La Cour d’Alger dit non
La chambre d’accusation près le pôle pénal économique et financier de  la cour d’Alger, a rejeté ,ce mardi, la demande de remise en liberté provisoire du frère cadet et conseiller de l’ancien président, Abdelaziz Bouteflika. Said Bouteflika est incarcéré à la prison d’El- Harrach.
Acquitté de l’accusation de « complot contre l’armée et l’autorité de l’État  » pour laquelle il avait été condamné à une peine de 15 ans de prison ferme et incarcéré à la prison militaire de Blida, Said Bouteflika est inculpé de blanchiment d’argent, de financement occulte d’un parti politique, ainsi que la dissimulation de revenus issus des affaires de corruption.
Après la démission de son frère,suite au soulèvement populaire du 22 février 2019, Said Bouteflika a été cité dans plusieurs affaires de corruption en compagnie de plusieurs hommes d’affaires proche du cercle présidentiel.
Plusieurs oligarques de l’ère Bouteflika ont été également condamnés à de lourdes peines au lendemain de la chute de Abdelaziz Bouteflika, à l’instar de l’ancien patron de l’ETRHB et président du Forum des chefs d’entreprises, Ali Hadad condamné à 12 ans de prison ferme .
Hamid.D