Crise sanitaire : réouverture sous conditions des plages, lieux de détente et de divertissement à compter du 15 août

Crise sanitaire : réouverture sous conditions des plages, lieux de détente et de divertissement à compter du 15 août

Les plages, les lieux de détente, les espaces de loisirs et de divertissement, les hôtels, cafés et restaurants, seront rouverts progressivement aux citoyens à compter du samedi 15 août, sous conditions du respect des mesures de protection sanitaire contre la propagation de la pandémie du Covid-19, ont annoncé samedi, les services du Premier ministère.

Ainsi, les mesures préventives mises en place par les autorités locales, « comprennent en particulier, le port obligatoire d’un masque de protection, le respect de  la distanciation physique d’au moins un mètre et demi, l’affichage des mesures de protection sanitaire au niveau des différents points d’accès, l’organisation de places appropriées pour le parking, la prise préalable de température des baigneurs et, si nécessaire, par les agents de la protection civile, au niveau des accès des plages via des appareils de mesure thermique et la mise en place de corbeilles pour se débarrasser des masques, gants ou serviettes usagées » », a-t-on précisé.

Les walis doivent organiser la réouverture progressive des plages, des espaces de divertissement, des lieux de détente et de loisirs et informer les citoyens des dates de ces réouvertures, a-t-on ajouté.

S’agissant de la reprise des activités des hôtels, cafés et restaurants, elle reste tributaire de l’application d’un « protocole sanitaire de prévention et de protection » qui comprend notamment, « l’utilisation des terrasses en priorité et l’exploitation d’une table sur deux, dans les espaces fermé, le port obligatoire d’un masque de protection, l’organisation de la distanciation physique à l’intérieur et à l’extérieur du local, le nettoyage régulier des lieux, tables, chaises et espaces réservés au matériel, le placement à l’entrée d’essuie-chaussures désinfectés, le nettoyage régulier des tissus, serviettes et tenues de travail, la mise à disposition des clients de solution antiseptique et l’interdiction d’utiliser les climatiseurs et les ventilateurs », a-t-on indiqué.

Dans ce cadre, « le non-respect de ces mesures conduira à la fermeture immédiate de l’espace et/ou de l’activité concernée », a-t-on averti. En ce qui concerne les fêtes de mariage et autres cérémonies organisées au niveau des salles de fêtes, hôtels et restaurants, elles resteront « strictement interdites » jusqu’à ce que les conditions autorisant leur tenue soient réunies, a-t-on précisé.

Le communiqué a relevé en outre, que les walis sont chargés de veiller «  au respect » des mesures de prévention et de protection qui seront « vulgarisées à chaque fois que nécessaire, et aussi d’effectuer des inspections de contrôle « inopinées ».

Ad. M.