Crise malienne : Nomination d’un gouvernement de 25 membres

Crise malienne : Nomination d’un gouvernement de 25 membres

Le président de transition au Mali, Bah Ndaw, a nommé hier lundi, un gouvernement de 25 membres, a rapporté la télévision malienne.

Quatre ministères, Défense, Sécurité, Administration territoriale et  Réconciliation nationale sont confiés à des militaires et l’ancien procureur Mohamed Sidda Dicko est nommé à la Justice.

Le porte-parole du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), le colonel-major Ismaël Wagué, obtient le portefeuille de la Réconciliation nationale.

Cette nomination intervient huit jours après la désignation par le président de transition, Bah N’Daw, d’un ancien ministre des affaires étrangères, Moctar Ouane, comme premier ministre.

Les parties signataires de l’Accord de paix d’Alger de 2015 sont également présentes  dans ce gouvernement : l’ancienne rébellion à dominante touareg du nord du pays prend l’Agriculture et la Pêche, ainsi que la Jeunesse et les Sports, et les groupes armés pro-Bamako les ministères des Maliens de l’extérieur et du Travail, et le poste de porte-parole du gouvernement.

Avec cette nomination, le pays se rapproche de la levée de sanctions imposées par la Cedeao.

Ab. M.