Crise libyenne :  Les armes se taisent…enfin

Crise libyenne : Les armes se taisent…enfin

Les deux parties au conflit en Libye ont signé  vendredi, « un accord de cessez-le-feu permanent » à l’issue de leurs négociations entamée lundi, sous les auspices des Nations unies à Genève.

Cet accord dont les prémisses ont été perçues et annoncées par l’envoyée spéciale de l’ONU en Libye,  Stephanie Williams, alors que les pourparlers « face à face » avançaient, a été conclu entre le gouvernement d’entente nationale (GEN), basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, et l’Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar, qui contrôle l’Est de la Libye.

Mme  Williams avait en effet, annoncé mercredi dernier, aux médias, qu’elle était « asse optimiste »  quant à la signature d’un « cessez-le-feu durable » entre les deux  belligérants dans ce conflit.

Ab. M.