Crise libyenne : le Conseil de sécurité renouvelle l’autorisation aux Etats d’inspecter les navires de migrants en Méditerranée

Crise libyenne : le Conseil de sécurité renouvelle l’autorisation aux Etats d’inspecter les navires de migrants en Méditerranée

Le Conseil de sécurité des nations unies a renouvelé d’un an la résolution autorisant les Etats membres d’inspecter des navires au large des côtes libyennes pouvant transporter des migrants vers l’Europe.

« Le Conseil de sécurité condamne tous les actes de trafic de migrants et de traite des êtres humains à destination, à travers et en provenance du territoire libyen et au large des côtes libyennes qui compromettent davantage le processus de stabilisation de la Libye et mettent en danger la vie de centaines de milliers de personnes », lit-on dans la résolution du Conseil.

Le texte « salue les mesures prises depuis la première résolution sur l’inspection et la saisie des navires impliqués dans le trafic de migrants et la traite des êtres humains en 2015 et encourage leur poursuite ».

A ce propos, l’ambassadeur adjoint de l’Allemagne aux Nations unies, Günter Sautter, a indiqué que la résolution était un appel à l’action pour l’ensemble de la communauté internationale, pas seulement pour l’UE.

Il a souligné que  « la prévention du trafic de migrants et de la traite des êtres humains était très importante » et que l’opération de l’Union européenne Irini se poursuivrait ».

En mars dernier, l’UE avait mis en place une nouvelle mission navale en  Méditerranée dans le cadre de l’application de l’embargo sur les armes de l’ONU sur la Libye, baptisée « Irini », signifiant paix en langue grecque.

Ab. M.