CRB 4 -Gor Mahia FC 0 (première mi-temps) : Le Chabab comme à l’entraînement

 CRB 4 -Gor Mahia FC 0 (première mi-temps) : Le Chabab comme à l’entraînement

En recevant les kenyans du Gor Mahia FC dans le temple du 5 Juillet,  le CRB est conscient qu’il ne doit pas laisser filer les trois points  de la victoire, synonyme d’un capital qui pèsera de tout  son pesant d’or au décompte final.

Et c’est pour cette raison que dès l’entame de la rencontre, en cette  soirée glaciale, les poulains de Franck Dumas voulaient « tuer » le match pour pouvoir aborder la seconde manche en toute sérénité.  Les prévisions  du Chabab se sont, donc,  transformées en  tactique de jeu dès l’entame du match.

Il était aisé d’apercevoir une certaine domination des camarades de Mokhtar Belkhiter dès les premières minutes de jeu ce qui a conduit à l’inscription du premier but par l’entremise de Amir Saayoud à la 6ème mn. N’était la précipitation, le score aurait été plus corsé.

Cinq minutes plus tard, Hamza Belahouel ne s’est pas fait prier pour aggraver le score d’un but d’anthologie à la 12 ème mn de jeu Fauché dans la surface de réparation, Kopko a été à l’origine d’un penalty concrétisé par le brillant Saayoud à la 19ème mn.

Si en face, les Kenyans semblaient tétanisés par les trois  buts,  ils entretenaient l’espoir de revenir notamment avec l’incursion d’Okiro dans la surface de réparation mais sans résultat. Aiboud également n’a pas eu plus de chance. Un quatrième but est venu à la 43ème mn  achever les Kenyans.

Durant cette première mi-temps de jeu  force est de reconnaître que le CRB dominait allègrement la rencontre et cette situation à l’avantage des Algériens s’est prolongée jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre tunisien Sadek Salmi annonçant la fin de cette première manche, très largement à l’avantage des Algériens

Signalons que cette rencontre est dirigée par un trio arbitral tunisien conduit par Sadek Salmi, assisté de ses deux compatriotes Khalil Housni et Aymen Ismaïl.

Nous y reviendrons.

F.Z