Congrès américain : Trump humilié

Congrès américain : Trump humilié

La majorité républicaine au Sénat a annulé par un vote historique le veto de Donald Trump, qui s’opposait à un projet de loi sur le budget de la défense. Dans une session extraordinaire qui s’est tenue le jour de l’an, la chambre haute du Congrès s’est pour la première fois prononcée contre le président, en votant par 81 contre 13 en faveur de cette loi.

Le Sénat américain a de la sorte infligé vendredi une humiliation inédite au président américain en adoptant ce budget qu’il contestait. Ce vote est la première manifestation d’indépendance du Sénat vis-à-vis de Donald Trump, quatre ans après son élection, et à quelques semaines avant la fin de son mandat, le 20 janvier prochain.

Trump avait mis la semaine dernière son veto à une loi à laquelle il reprochait notamment de ne pas abroger une disposition dégageant les réseaux sociaux de leur responsabilité, et qui permettait de rebaptiser les bases militaires portant les noms de généraux Confédérés.

Il reprochait aussi à ce projet de limiter sa capacité à retirer des milliers de soldats d’Afghanistan et d’Allemagne, en exigeant que le Pentagone soumette des rapports certifiant que des réductions de troupes ne mettraient pas en danger la sécurité nationale des États-Unis.

Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, qui fut pendant quatre ans un fidèle allié de Donald Trump, a salué le vote d’une loi qui « prend soin des femmes et des hommes dévoués qui servent sous l’uniforme ».

« Elle est aussi une formidable occasion pour orienter nos priorités de sécurité nationale, et reflète la détermination du peuple américain face à l’évolution des menaces qui pèsent sur sa sécurité, sur notre sol et à l’étranger. C’est aussi une occasion de nous assurer que nous maintenons notre position face à nos rivaux comme la Russie et la Chine ».

Le sénateur Jim Inhofe, président de la commission de la Défense et lui aussi allié de Trump, a également salué ce vote. « Aujourd’hui, le Sénat a envoyé un signal fort de soutien à nos troupes. Non seulement ce projet de loi donne à nos soldats et à leurs familles les ressources dont ils ont besoin, mais il renforce la sécurité de notre nation… et en renforçant nos défenses informatiques ».

Le sénateur démocrate du Rhode Island, Jack Reed, avait qualifié le veto de Trump de «cadeau d’adieu » à Vladimir Poutine.

« Donald Trump s’est plus préoccupé du nom des bases confédérées que des hommes et des femmes qui défendent notre nation ». Ce camouflet historique donne un avant-goût du sort final qui sera réservé dans quelques jours à la décision de Trump sur la prétendue «marocanité du Sahara Occidental ».

A.O