Commémoration du 19 mars 1962 au Consulat Général d’Algérie à Paris

Commémoration du 19 mars 1962 au Consulat Général d’Algérie à Paris

L’observation d’une minute de silence, suivie de l’hymne national et de la lecture de la Fatiha du Saint Coran en signe de recueillement à la mémoire de nos valeureux martyrs.

C’est ainsi qu’à débuté  la cérémonie commémorative du 59e anniversaire  de la fête de la victoire organisée ce jeudi au sein du consulat général d’Algerie à Paris.

Présidée par le Consul General d’Algerie à Paris Said Moussi , en présence de moujahidines et de quelques membres de la société civile, du  mouvement associatif et des amis de l’Algerie.

M. Moussi a tenu à rappeler lors de cette rencontre d’échange les sacrifices de nos martyrs qui ont donné leur vie pour que vive l’Algérie libre et indépendante.

L’évènement a servi de cadre pour les participants à l’instar de Ahmed Djebbar de rappeler l’importance de cette date qui symbolise la victoire de tout un peuple contre l’oppression et l’impérialisme qui a fait 1,5 million de martyrs, depuis 1954.

Les participants ont mis l’accent sur l’importance du maintient du devoir de mémoires auprès des jeunes générations, notamment de la communauté algérienne établie en France, afin de préserver ce lien sacré avec leur glorieux passé et l’histoire révolutionnaire de leur pays, ayant acquis son indépendance au prix d’immenses sacrifices et de souffrances endurées pendant 132 ans de colonisation effroyable et barbare.

Il convient de rappeler que 59 ans après les accords d’Évian, la mémoire de l’histoire de la guerre d’Algérie reste un sujet très sensible dans les rapports franco-algériens, mais aussi au sein même de la classe politique française.

De notre correspondante à Paris, Yasmina HOUMAD