Chronique de Noureddine Khelassi : Andrea Pirlo, berger allemand sur ouedKniss.com !

Noureddine Khelassi
Noureddine Khelassi

Chronique de Noureddine Khelassi : Andrea Pirlo, berger allemand sur ouedKniss.com !

 

(Par Noureddine Khelassi)

Noureddine Khelassi
Noureddine Khelassi

Non, non, on ne dira pas chienne de vie que celle des chiens en Algérie, sans doute pas ! Car, sur Internet, ils mènent une vraie vie de chien, nos clébards, et ils ont au moins ça, les toutous ! Et dire que nous avions tendance à penser que les Algériens, sous prétexte qu’eux-mêmes vivent parfois une vie de chien, seraient enclins à être vache avec les cabots.

Non, trois fois non, nos compatriotes ne sont pas si chiens que ça, car le clébard, ils l’aiment vachement, et on le voit, de plus en plus, dans la rue. Et, truffe canine dans le gâteau canidé, sur le site cynophile ouedkniss.com. Et là, mes amis, on vous réserve, dans le bon sens cynologique du terme, un chien de sa chienne, surtout quand elle possède un bon pedigree ! Et, de l’amour canin, y’en a pour tous les goûts : chiens d’agrément, de compagnie, de garde, de chasse et de toutes les races. Un paradis pour chienchiens, cet ouedkniss.com où les mots sur les clabots signifient que les amateurs de chiens ont de la tendresse et des goûts diversifiés.

Bien sûr, le berger allemand est toujours une valeur sûre du marché, mais il ne se taille plus la part du lion. Il y a bien sûr les rottweilers, les pitbulls, les dogues allemands et argentins, les danois, les berges belges, malinois de préférence ; les très côtés american Staffordshire terrier et même des bouviers suisses dans la catégorie des molosses. Mais il n’y a pas que des cerbères, car il y a aussi des roquets plus câlins. Tels les teckels, les sempiternels caniches, les bichons, les épagneuls, les chow-chow, les bassets et, surprise exotique, même des nihon suppitsu, les spitz japonais à longs poils blancs. Sans oublier par ailleurs les étonnants Affenpinscher allemands, des cousins lointains des griffons très prisés par la bourgeoisie beggariste algérienne !

 

Cherchez alors l’amateur et vous trouverez derrière lui un vendeur, un revendeur ou un éleveur qui a de la science canine et de la tendresse linguistique. Et vous apprendrez ainsi qu’Andrea Pirlo n’est pas ce Zidane de la Squadra Azzura italienne, mais un chiot berger allemand à poils noirs ras. Ah, quelle poésie dans cette annonce pour un «bichon mal noire, avec cravate blanche, joueur très calineux» ! Et ce sens de la litote chez quelqu’un de Tipaza qui propose un «pitbull mexicain en bon état, qui a un petit défaut dans ces pieds avant, mais ça lui gêne pas, il marche et il cours normal». Et encore ces mots câlins et canins pour un «bergie malinwa antilégement dresser», à savoir, en bonne langue de chien algérienne, un berger malinois, intelligemment dressé. Et, à faire dresser de joie la queue d’un cador, cette proposition d’un éleveur de Bordj Bouarréridj qui propose «la plus belle femme berger allemand». Nom d’un chien ! Et encore ce maître très rock and roll d’un doberman de «grand cabaret», à savoir en langue chienne typiquement bordjienne, un chien de grand gabarit !

Toujours de Bordj Bouarréridj, la ville de l’électronique algérienne, «une très belle femelle rottweiler, 100% pure race, 100% drissage, 100% caractère», c’est-à-dire de bonne ascendance, bien dressée mais qui a un vrai caractère de chien ! On craque aussi pour ce chiot rottweiler, dont «le père a la taille gabari et la mère standar». Encore plus pour ce berger allemand de la ville d’El Oued, de «grande taye, chbab bézef», qui plus est, est un «chien de travail sans papiers», non pas un clandestin ou un clebs SDF, mais un cerbère sans pedigree. Mais, ce coup-ci, on est scié de plaisir grâce à cette femelle dogue des Canaries «qui a fait deux belles portes» à Tizi Ouzou.

D’annonce en annonce, de glissement sémantique en dérive linguistique, le rottweiler est, ici, un «rode vileur», là, un «rot», quand ce n’est pas un «rodeur» de «la rasse de sa mère», purée de chien qui «rotte» ! Et vous n’êtes pas encore au bout de votre joie lorsque vous lirez que ce berger allemand «incliné» qui s’appelle Xarex, a «un pedigree bien dressé» et qu’il «ne lui manque que la parole» pour vous convaincre de le prendre comme compagnon.

Sur ouedkniss.com, où des âmes charitables vous proposent gracieusement un braque allemand, un brachet tyrolien ou encore un jacques-russel terrier comme celui du film The artists, vous n’aurez pas un mal de chien à trouver l’ami idéal. Un teckel ou probablement un border ou un curly. Peut-être même un border-collie, si ce n’est pas un cane-corso sicilien. Vous saurez alors, grâce à François Cavanna, que «le chien aime passionnément les odeurs fétides» Et que «si le chien est fidèle à l’Homme, c’est parce que l’Homme pue».
N. K.