Chahar Boulakhras : « l’Algérie dispose d’une bonne longueur d’avance en matière d’électrification et de pénétration en gaz »

Chahar Boulakhras : « l’Algérie dispose d’une bonne longueur d’avance en matière d’électrification et de pénétration en gaz »

« L’Algérie dispose d’une bonne longueur d’avance en terme d’électrification et même de pénétration en gaz » c’est du moins ce qu’a confirmé, Chahar Boulakhras, dans un point de presse tenu en marge la 54e AG de l’ASEA.

« Au sein de ce Continent il y a des disparités en terme de prise en charge en matière d’électricité et du gaz. Dieu merci l’Algérie dispose d’une bonne longueur d’avance en terme d’électrification et même de pénétration en gaz.

Il y a un grand savoir-faire qui a été acquis, et qui nous sommes en train de mettre à la disposition de ces pays africains pour les accompagner, et puis c’est des opportunités pour nous pour aller graduellement pénétrer ce Continent que nous sommes en train de découvrir de plus en plus, et découvrir surtout ses potentialités » affirme M. Boulakhras. Abondant dans le même sillage, le jeune P-Dg, rappelle que dans sa stratégie, Sonelgaz cible également d’aller graduellement vers des actions concrètes en directions des pays africains.

« Certes nous sommes déjà présents d’une manière timide, ainsi nous comptons améliorer cette cadence, et notre présence, et structurer notre intervention à l’international à travers notre organisation, l’écosystème que nous sommes en train de créer et de mettre en place pour conquérir énergiquement ce Continent.

Ce sera également une occasion de discuter à travers des B to B sur les possibilités des collaborations bilatérales avec certains pays, dont nous détenons déjà des discussions et des échanges depuis plusieurs mois. Certes la Covid-19, ne nous a pas facilité la vie par rapport à cela, mais il ne nous a pas en plus empêché de poursuivre nos contacts, via cet outil technologique, visioconférence, et c’est le cas d’aujourd’hui.

Nous sommes en train de mettre les jalons qu’il faut pour marquer une présence de plus en plus accrue au sein du Continent africain » précise le jeune P-DG. Par ailleurs, M. Boulakhras, rappelle que cette 54e assemblée générale, leur permettra d’examiner le rapport de gestion pour l’exercice écoulé, et puis se projeter sur le future, à travers les différents projets et dossiers sur lesquels ils auront à examiner.

« Il y a également de nouveaux membres qui viennent de rajouter à cette association, que nous allons approuver avec grande satisfaction, avec la participation de plus d’une cinquantaine de membre, et c’est aussi pour travailler sur les nouvelles missions et attributions confiées à cette prestigieuse association, qui représente pratiquement tout le Continent.

Ainsi, nous comptons lui donner un autre souffle, un sang neuf, pour se projet sur les enjeux futurs de ce Continent, qui recèle beaucoup de potentiels en termes d’électrification, et puis avec des taux malheureusement très faible en matière de pénétration d’électricité au niveau de beaucoup de pays.

Devant cette situation, cette association travaille sur comment essayer de trouver ensemble des échanges nécessaires pour régler d’abord, ces questions d’amélioration des conditions de vie des citoyens, par la mise à disposition d’électricité et du gaz et puis voir un peu les possibilités des échanges entre pays » conclut le premier responsable de Sonelgaz.

Yahia Maouchi