Le Maroc quémande l’aide d’un puissant lobby sioniste basé aux Etats-Unis

Le Maroc quémande l’aide d’un puissant lobby sioniste basé aux Etats-Unis

Sous pression sur le dossier du Sahara occidental occupé, le Maroc se tourne vers un puissant lobby sioniste basé aux Etats-Unis. L’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) est, en effet, réputé proche de la droite israélienne.

Le 6 mai prochain, Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères, sera le principal invité d’un événement organisé par l’AIPAC, rapporte ce mercredi le portail d’information Le Desk.

Lors du « Mid-Atlantic Spring Program » le chef de la diplomatie marocaine fera une intervention. En somme, une première.

Selon Le Desk, le Maroc ne manque pas de prendre attache avec les milieux israéliens alors que ses relations avec Washington « ne sont pas au beau fixe ». Le site d’information précise, à ce titre, qu’aucun appel n’a été effectué entre les chefs de la diplomatie des deux pays.

Le royaume de Mohammed VI envisage, également, de faire pression sur les Etats-Unis en ayant recours à ses falsifications habituelles. Rabat compte, d’après la même source, jouer la carte de la « prétendue collusion entre le Front Polisario et l’Iran ». Naturellement, l’assistance de l’occupant israélien est sollicitée.

Djaouad Amine