Nomination de Brahim Djamel Kassali au poste de secrétaire général du ministère des finances

Brahim Djamel Kassali, Secrétaire Général du ministère des finances

 

Nomination de Brahim Djamel Kassali au poste de secrétaire général du ministère des finances

Aimer son pays au point où on laisse derrière soi des occasions formidables d’occuper de prestigieux postes au niveau mondial et rentrer en Algérie pour mettre ses compétences et son savoir au service des institutions nationales prouvent on ne peut mieux le patriotisme sans faille d’un homme. Quoi de plus naturel donc qu’il soit choisi pour occuper un poste clé dans une institution stratégique qui nécessite des qualités professionnelles de grandes qualités et cet amour de la patrie qui fait faire des miracles ? Voulant mener le bateau Algérie vers les rivages de la paix, de la stabilité et de l’indépendance économique, Abdelmadjid Tebboune s’entoure de toutes les compétences nationales avérées, à l’image de Brahim Djamel Kassali, qu’il vient de nommer Secrétaire Général du ministère des Finances.

Né le 11 novembre 1954 à Paris, Brahim Djamel Kassali a une date anniversaire prémonitoire qui le prédestinait à jouer un rôle important dans la marche et la gestion de l’Algérie indépendante qu’il aime tant. En effet, ayant passé son enfance et son adolescence à Paris, il poursuivit ses études primaire, moyenne et secondaire dans cette capitale de la France qui a spolié les richesses de son pays et que ses frères et sœurs combattaient pour lui arracher leur indépendance et celle de leur pays. Après avoir obtenu son CEP, son BEPC et son Baccalauréat à Paris, Kassali rentra à Alger, désormais indépendante, où il poursuivit ses études universitaires et obtint une licence en sciences financières en 1977 à l’université d’Alger. Afin d’acquérir des connaissances plus vastes à mettre au service de son pays, il regagna Paris où il décrocha un diplôme auprès de l’Institut International d’Administration Publique en 1994 (privatisation et modernisation du secteur public en économie de marché), avant de gagner le Canada pour y obtenir, une année plus tard, en 1995, un diplôme en Organisation du Marché des Capitaux auprès de l’Institut des Services Financiers Internationaux de Montréal.

Il faut dire qu’avant ces voyages de perfectionnement et d’acquisition du savoir en France et au Canada, Brahim Djamel Kassali a déjà rejoint l’administration financière de l’Algérie en 1980 où il occupa le poste d’inspecteur principal du trésor, du crédit et des assurances (ministère des finances) jusqu’en 1983. Il reste toujours au ministère des finances où il occupe de 1984 à 1986 le poste chef du bureau de la règlementation bancaire à la direction générale du Trésor, du crédit et des assurances, puis, entre 1987 et 1989, il est promu sous-directeur des crédits auprès de la même direction. De 1990 à 1991, M. Kassali est sous-directeur des opérations budgétaires à la direction de l’Administration et des moyens auprès du ministère de l’économie, ensuite de novembre 1991 à mars 1995, il est chef de division des activités financières auprès de la direction générale du Trésor (ministère de l’économie), d’avril 1995 à mai 2003, il occupe le poste de Directeur des emprunts et engagements de l’Etat au ministère des finances.

Grâce aux compétences acquises et au sérieux dont il a fait preuve, tout en montant la hiérarchie des postes par sa seule valeur et sa seule volonté, il est nommé Directeur Général du Trésor par intérim, poste qu’il occupe de juin 2003 à juin 2005, pour être nommé, à partir de septembre 2005, et jusqu’à mai 2020, Président-Directeur Général de la CAAR.

Il est nommé, depuis cette semaine, secrétaire général du ministère des finances où il aura à accomplir une mission de grande importance au sein d’une institution où il a toujours travaillé et qu’il connait à fond, ce qui lui permettra d’apporter le plus nécessaire à une gestion digne de l’Algérie nouvelle voulue par le président de la république et tous ceux en qui il a mis sa confiance.