Boulakhras/Recouvrements : « Il est temps pour nos clients de nous renvoyer  l’ascenseur»

Boulakhras/Recouvrements : « Il est temps pour nos clients de nous renvoyer  l’ascenseur»

Le groupe Sonelgaz qui s’est engagé, il faut le rappeler, depuis l’apparition de la pandémie de coronavirus, à ne procéder à aucune interruption du service d’électricité et de gaz demande, aujourd’hui, de lui renvoyer l’ascenseur, vu que ses créances dépassent aujourd’hui les 170 milliards de dinars.

Ainsi, en marge de  la cérémonie de signature du protocole d’accord avec le General Electricity Company Of Lybia (GECOL), le PDG de Sonelgaz, Chaher Boulakhras, a rappelé que suite à la politique citoyenne appliquée par Sonelgaz, durant toute cette période de la pandémie, les créances de la société se sont triplées pour certains clients, notamment les abonnés domestiques.

« La situation de trésorerie n’est pas confortable, sachant qu’en parallèle, il faut disposer de cache pour un peu faire face aux zones d’ombre, et au préfinancement des agriculteurs, dont nous sommes à 60% du programme du raccordement des agriculteurs, et également des industriels, pour répondre ainsi, aux demandes un peu pressentes des pouvoirs publics. L’équation était un peu difficile à résoudre, c’était un moment de crise qu’il fallait gérer, et c’est un peu grâce au génie local des dirigeants du groupe Sonelgaz, pour trouver des solutions pour  accompagner cette crise » a avoué le premier responsable de Sonelgaz.

Par ailleurs, M. Boulakhras rappelle qu’en 2021, Sonelgaz reprendra le recouvrement. « Maintenant la crise est derrière nous, et nous avions demandé est ce qu’on commence à reprendre le recouvrement des créances, à travers les méthodes légales prévues par la loi. Nous allons privilégier la communication à travers tous les médias et les canaux, le travail de proximité, ainsi que notre personnel qui sera mobilisé sur le terrain…, et puis nous allons procéder à des coupeurs, notamment pour les administrations,  les abonnés tertiaires, y compris les abonnés domestiques notamment ceux qui détiennent plusieurs quittances. Notre portefeuille créance est de 170 milliards de dinars, et qui était l’année passée, durant la même période à 70 milliards de dinars. Quatre quittances par trimestre, c’est une année d’impayés, aucune entreprise au monde ne peu résister à ce niveau de créance » dénonce le jeune P-DG, soulignant qu’à partir de 2021, Sonelgaz revient à la normal, et un plan de redressement était enclenché par la distribution pour couvrir ses créances. « J’invite à cette occasion, nos citoyens, comme Sonelgaz a fait un peu l’effort pour leur éviter les désagréments pendant cette période de pandémie, je pense qu’il est temps de nous renvoyer un peu l’ascenseur et permettre à Sonelgaz de disposer de trésorerie pour réinvestir.

Ces créances permettent également à notre trésorerie de respirer et de disposer d’un autofinancement partiel et relatif, pour poursuivre un peu nos efforts du développement et continuer à donner de l’énergie électrique aux algériens, dans les meilleures conditions, et justement,  se propager vers cette stratégie d’accompagner nos pays voisins dans leur effort, et dans leur poursuite de développement notamment dans les secteurs électriques et gaziers » explique-t-il.

Enfin, de son côté, le président du Conseil d’administration de Gecol, Wiam El-Abdeli, a fait savoir que cette coopération entre dans le cadre de la poursuite des échanges ayant eu lieu entre les équipes des deux entreprises suite à l’intervention des techniciens de Sonelgaz au mois d’octobre dernier pour la réparation et la remise en état de la centrale électrique libyenne de Khoms d’une capacité de 500 MW en moins de 10 jours. Il s’est félicité du soutien de Sonelgaz « à ses frères en Libye pour faire face à l’important déficit de production électrique dans le pays ».

« Ce soutien a été mis en œuvre à travers la contribution efficace des équipes de Sonelgaz dans la mise en service de 500 MW sur le réseau libyen au terme des travaux d’entretien », a-t-il rappelé, présentant ses remerciements à la direction et aux équipes de Sonelgaz pour leur réactivité et leurs efforts lors de leur intervention. Lors de cette cérémonie, des prix ont été décernés aux équipes de Sonelgaz dépêchées en Libye en octobre dernier afin de procéder à la réparation de la centrale de production électrique de Khoms.

Yahia Maouchi