Boulakhras : « 1600 zones d’ombres raccordées en électricité et en gaz fin 2020 »

Boulakhras : « 1600 zones d’ombres raccordées en électricité et en gaz fin 2020 »

Afin d’assurer un passage été 2021dans des conditions satisfaisantes de la conduite du systéme électrique, de continuité et de qualité service rendue à la clientèle.

Tous les moyens ont été déployés par les sociétés filiales de Sonelgaz pour les réalisations prévues dans le cadre de la préparation du passage de l’été 2021, d’une part, et aussi les équipes d’intervention de la production, du transport, et de la distribution de l’électricité et de gaz, seront mobilisées, en permanence pour intervenir en cas d’éventuels incidents dans les délais les plus courts notamment durant la saison estivale de l’année 2021.

Ainsi, très conscient de l’importance accordée par le gouvernement aux zones d’ombre, Chahar Boulakhras, président-directeur général de Sonelgaz, ne lésine sur aucun moyen pour parvenir à leur éradication.

A cet effet, lors de renouvellement du système de conduite de l’opérateur du système électrique(OS), le jeune P-DG a révélé que son groupe a réussi à raccorder en électricité et en gaz 1600 zones d’ombre, fin 2020.

« Nous avons ainsi atteint 85% de nos objectifs étant donné que le nombre de zones prévues à raccorder était de 1800 zones d’ombre. Mieux encore, 60% des investisseurs agricoles ont été raccordés en électricité, ce qui équivaut à 2600 fermes agricoles » se réjouit-il, rappelant par la même occasion, que la demande d’électricité avait augmentée de 14% dans les régions du sud, contre 7% dans le nord.

Par ailleurs, Chahar Boulakhras, affirme que sans l’aide et l’accompagnement de l’Etat, Sonelgazne serait pas en mesure de répondre aux demandes d’investissements et d’installations énergétiques qui nécessitent des grands investissements dans le transport, la production et la distribution. En outre, le même responsable, assure que le secteur privé accompagnera le groupe Sonelgaz dans la réalisation de sonprogramme de transition énergétique.

En sus,M.Boulakhrasaffirme que, son groupe est condamné aujourd’hui d’aller vers l’énergie renouvelable. Il assure par la même occasion que, Sonelgaz est prête pour jouer un rôle en terme d’accompagnement de la feuille de route du gouvernement, en terme de développement des énergies renouvelables, ainsi que de la transition énergétique.

« A cet effet nous sommes en train de nous préparer davantage, pour appréhender un peu le future du nouveau bouquet énergétique algérien » affirme-t-il.

Yahia Maouchi