Boukadoum : Concordance de vue entre Alger et Moscou sur la solution politique à la crise libyenne  

Boukadoum : Concordance de vue entre Alger et Moscou sur la solution politique à a crise libyenne  

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a réaffirmé mercredi à Moscou « la concordance de vue » entre l’Algérie et la Russie sur une solution politique entre toues les composantes du peuple libyen.

« Sur la crise libyenne, nous avons une conviction partagée qu’il n’y a pas de solution militaire, la seule issue reste la solution  politique, qui respecte l’intégrité territoriale de la Libye », a souligné M. Boukadoum dans une conférence de presse conjointe avec son homologue russe, Serguei Lavrov.

« Il est nécessaire de travailler à la désescalade militaire et à un cessez-le-feu en Libye et œuvrer à relancer le dialogue entre les différentes parties, dans le respect de la souveraineté du peuple libyen à travers ses différentes composantes, conformément aux résolutions de la conférence de Berlin », a-t-il ajouté.

  Pour sa part, M. Lavrov a souligné que les deux pays agissent conformément aux résolutions de la conférence de Berlin sur la Libye, approuvées par les Nations Unies, et qui restent toujours d’actualité, ajoutant que : « Moscou travaille avec toutes les parties libyennes et les pays du voisinage pour parvenir à un dialogue politique ».

M. Lavrov a relevé que « le cessez-le-feu en Libye n’est pas un objectif en soi, mais doit être immédiatement suivi d’un processus politique visant à restaurer l’Etat libyen dans sa souveraineté et son intégrité territoriale », précisant que « contrairement aux forces extérieures », la Russie n’a misé sur « aucune partie dans le conflit libyen ».

Ad. M.