BNA : qui peut bénéficier des services bancaires islamiques et comment ?

 BNA : qui peut bénéficier des services bancaires islamiques et comment ?

En prévision du prochain lancement des services de la finance islamique, la Banque Nationale d’Algérie vient de publier par le truchement de son site internet les conditions et les détails d’octroi de ce genre de crédits. Les détails indiquent que les personnes souhaitant acheter une propriété pour des particuliers doivent être des personnes de nationalité algérienne et âgées de moins de 70 ans. En plus, elles  sont tenues de justifier des revenus stables et réguliers, c’est-à-dire supérieurs ou égaux à 40000 dinars algériens. Cette procédure fonctionne en choisissant la propriété que le client souhaite obtenir et la banque l’achète à un promoteur ou à un particulier. Ensuite, la banque la revend au client avec une marge bénéficiaire préalablement convenue. La banque informe les postulants à ce crédit  que le prix de vente sera étalé sur une période allant jusqu’à 40 ans, avec des mensualités fixes. L’un des avantages dont bénéficie le demandeur  est la rapidité de traitement des demandes, qui ne  dépasse pas 8 jours. La banque a ajouté que le plafond de financement peut être utilisé jusqu’à 90% de la valeur de la propriété pendant une période allant jusqu’à 40 ans.

Quant au citoyen souhaitant posséder une voiture, il doit résider en Algérie et ses revenus ne doivent  pas être  inférieurs à 40 mille dinars. Le prix de vente est réparti sur une période allant de 1 à 5 ans, avec des mensualités fixes. La banque a indiqué que le client peut bénéficier d’un financement pouvant atteindre 85% du prix de la voiture pendant une période comprise entre 12 et 60 mois. Les fichiers sont traités dans un délai n’excédant pas 05 jours. En ce qui concerne l’achat d’appareils électroménagers et de mobilier, le prix de vente est réparti sur une période allant de 12 à 36 mois, avec des mensualités fixes. Les citoyens bénéficient d’un financement pouvant atteindre jusqu’à 90% du prix de l’équipement pour une période de 12 à 36 mois, à condition que les dossiers soient traités dans les 5 jours.

Quant aux institutions, les services sont répartis en loyers investisseurs, ce qui permet à leurs propriétaires de posséder du matériel pour leurs activités. Le financement de la «Ijara» est représenté dans un contrat de location de biens mobiliers au profit du locataire (Ijarah se terminant par la propriété) qui respecte les principes de la charia islamique, relatifs aux équipements et mobiliers permanents qui ne peuvent être détruits. La banque l’acquiert auprès de fournisseurs et d’agents locaux et la loue au client. A l’issue de ce contrat, le client lève la formule d’achat et devient propriétaire de ces équipements (location se terminant par la propriété).Les particuliers qui exercent des professions libérales et les commerçants bénéficient du crédit-bail, en plus des propriétaires de petites et moyennes entreprises. Ce service fonctionne en sélectionnant le matériel que l’établissement souhaite louer en finançant le bail, à condition qu’il se soumette à son agence pour déterminer les modalités et les modalités de financement. La banque, pour sa part, achète le matériel et le loue au client. Le loyer payé correspond au prix d’achat du matériel en plus de la marge convenue, qui est répartie sur la période de financement. Après avoir payé les versements et les montants dus, le client a la possibilité d’augmenter l’option d’achat jusqu’à ce que l’équipement devienne le sien. La durée du crédit-bail est fixe  tous les trois mois, étalée sur une durée maximale de 05 ans sans être inférieure à deux ans.

Quant au compte d’investissement sans restriction pour les institutions, il s’agit d’un compte soumis au principe de la mourabaha, qui repose sur le partage des pertes et des bénéfices. Le client autorise le Compte d’investissement islamique CIINR à investir les fonds déposés auprès de la banque dans le financement de projets. La répartition des bénéfices entre la banque et ses clients déposants est déterminée après la fin de chaque exercice selon une fourchette de répartition préalablement conclue. Le bénéficiaire peut choisir la période de dépôt entre 06 et 60 mois, renouvelable, et les bénéfices augmentent en fonction de la période de dépôt. A la fin du terme, le client récupérera les bénéfices et peut les renouveler, si vous le souhaite. L’argent est également investi dans des projets conformes aux dispositions de la loi islamique. Concernant le Compte d’Investissement Professionnels, le Compte d’Investissement Islamique CIINR est ouvert au profit des personnes physiques résidant sur le territoire national, des personnes exerçant des professions libérales et des petites et moyennes entreprises.

  Rabah Kourougli

LIRE AUSSI:

https://www.lapatrienews.com/produits-bancaires-islamiques-le-coup-de-starter-des-la-semaine-prochaine/