Blessé au cou par une balle réelle : Un Palestinien victime de tétraplégie

 Blessé au cou par une balle réelle : Un Palestinien victime de tétraplégie

Un Palestinien blessé au cou vendredi par un tir de l’armée israélienne lors de heurts en Cisjordanie occupée souffre désormais de tétraplégie, a indiqué le ministère de la Santé palestinien.

«Le citoyen qui a été blessé aujourd’hui à balles réelles par les forces d’occupation (l’armée israélienne, NDLR) à Massafer Yatta, a été touché au cou (nerfs et colonne vertébrale), ce qui a entraîné une tétraplégie», a indiqué le ministère dans un communiqué. Haroun Rasmi Abou Aram, 24 ans, a été blessé lors de heurts avec l’armée israélienne dans le village d’Al-Tuwanah, au sud de la ville d’Hébron, avaient auparavant indiqué des sources palestiniennes.

Selon l’agence de presse palestinienne Wafa, qui cite des témoins, «des soldats ont ouvert le feu à bout portant» et ont blessé le Palestinien alors qu’il tentait de les empêcher «de voler son générateur électrique». Sur une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, on voit des Palestiniens tenter de récupérer un générateur aux mains de soldats israéliens, sur fond de cris et avec des bousculades, puis on entend un tir et un homme est à terre.

«Au moment du tir, Abou Aram était en train d’aider à la construction de la maison de ses voisins», a indiqué l’organisation israélienne de défense des droits humains B’Tselem. «Les soldats sont arrivés avec l’intention de confisquer l’équipement que la famille utilisait pour la construction, dont un générateur».

«Abou Aram a été visé par un tir dans le cou à bout portant alors que lui et d’autres Palestiniens tentaient de reprendre le générateur aux soldats», a précisé B’Tselem dans un communiqué publié avant qu’il soit déclaré tétraplégique. Contactée par l’AFP, l’armée israélienne a indiqué «être au courant d’informations selon lesquelles un Palestinien a été blessé à balle réelle» et a dit examiner «l’incident».

Selon elle, une opération de «routine» visant à «confisquer et évacuer un bâtiment illégal» a tourné à l’«émeute», au cours de laquelle «un certain nombre de Palestiniens ont attaqué les troupes israéliennes». «Les soldats ont utilisé divers moyens de dispersion anti-émeutes et ont tiré en l’air», a-t-elle ajouté.

A.O