Blé avarié importé par l’OAIC : des procédures sont en cours pour déterminer les responsabilités tant au niveau local qu’international

Blé avarié importé par l’OAIC : des procédures sont en cours pour déterminer les responsabilités tant au niveau local qu’international

 

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural Abdelhamid Hemdani, a révélé, aujourd’hui, que les procédures se poursuivent afin de déterminer la responsabilité de chaque individu « localement et internationalement » dans la question des importations du blé avarié.

Dans une déclaration à la Radio nationale, le ministre  a affirmé que, les parties responsables de l’affaire du blé lithuanien  avarié peuvent être tenues pour responsables selon ce qui est stipulé dans le cahier des charges.

Le ministre a affirmé que les mesures juridiques nécessaires avaient été prises pour déterminer la responsabilité de chacun, dans l’affaire des 30 000 tonnes de céréales avariées, importées de Lituanie par l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC).

Rappelons enfin que la mise en évidence de l’avarie citée plus haut s’est soldée par le limogeage du Directeur général de l’OAIC Abderrahmane Bouchehda.

Yahia Maouchi