Ben Ali Ben Ali : l’officier le plus haut gradé de l’ANP 

Ben Ali Ben Ali : l’officier le plus haut gradé de l’ANP 

La récente promotion de l’actuel chef de la Garde Républicaine, Ben Ali Ben Ali, au grade de Général d’armée fait de lui l’officier le plus haut gradé de la hiérarchie militaire algérienne.

L’enfant de Tlemcen, issu d’une famille de révolutionnaire a rejoint le maquis en 1954, alors qu’il n’avait que 14 ans, jusqu’à ce qu’il adhère à l’ALN en 1956, sur les traces de son frère, héros s’il en fut, Benali Dghine Boudghène, plus connu sous le nom du Colonel Lotfi, tombé au champ d’honneur le 27 mars 1960.

de gauche à droite: le colonel Benali Dghine Boudghène,le colonel Houari Boumédiène,commandant El Hadj Tewfik Rouaï
De gauche à droite: le colonel Benali Dghine Boudghène,le colonel Houari Boumédiène,commandant El Hadj Tewfik Rouaï

On apprend également que le Général Ben Ali Ben Ali fut victime, en 1993 à Alger, d’un attentat terroriste auquel il échappa par miracle, après avoir reçu une vingtaine de balles dans son corps.

Le Général d’armée Ben Ali est surtout réputé pour son loyalisme à l’institution militaire depuis son jeune âge, et aussi pour sa discipline, sa modestie et son sens de l’organisation. Ben Ali a été promu au grade de général de corps d’armée en 2015 avant même d’être nommé à la tête de la Garde Républicaine, après avoir passé 15 ans à la tête de la V Région militaire (Constantine).

 

Numéro 6: le colonel Benali Dghine Boudghène

L’on rappelle également « le rôle prépondérant » que le général Ben Ali eut à jouer lors des événements qui ont secoué l’Algérie en février 2019, en tant que commandant de la Garde Républicaine, «une force à laquelle les présidents despotes font généralement appel dans les pays du Tiers-Monde pour réprimer tout mouvement de contestation».

Le général d’armée Ben Ali Ben Ali est aussi le dernier officier de l’ALN à être toujours actif au sein de l’ANP.

A.M