Belkacem Zeghmati : « Les prochaines législatives consacreront la stabilité du pays»

Belkacem Zeghmati : « Les prochaines législatives consacreront la stabilité du pays»

Le ministre de la Justice, garde des sceaux, Belkacem Zeghmati, a affirmé mercredi 31 mars que la justice protégera le processus électoral avec les mécanismes juridiques disponibles, y compris les mécanismes pénaux, indiquant que la voie approuvée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour sortir de la crise actuelle est une bouée de sauvetage.

Dans son discours d’ouverture de la journée d’études  organisée par l’École supérieure de la Magistrature de Koléa  ayant pour thème : « les techniques de recours en cassation en matière civile et pénale en droit algérien », Zeghmati a indiqué que : la crise actuelle du pays fait que tout  monde doit adhérer à la voie tracée par le  président de la République ».

« C’est d’autant plus vrai que  les prochaines élections législatives, vont  inévitablement, selon le ministre, redonner au pays la stabilité  dont nous avons besoin plus que jamais », a-t-il fait remarquer.

Pour le ministre de la Justice, «  la Constitution, dans sa nouvelle forme, que ce soit dans son préambule ou dans son article 34, énonçait le principe de la sécurité juridique, que les hautes autorités judiciaires s’efforcent de consacrer dans la pratique judiciaire quotidienne, notamment en mettant en œuvre le mécanisme de renvoi fondé sur la défense de l’inconstitutionnalité ».

«Cependant, si ce principe protège les droits et libertés consacrés par la Constitution, la protection du droit de vivre en paix sociale et le droit à la pratique démocratique sont des valeurs sociales suprêmes, même si les deux sont complémentaires l’une à l’autre », a-t-il indiqué.