BEA : la ressource humaine force de frappe de la banque

BEA : la ressource humaine force de frappe de la banque

Très conscients de l’importance de la ressource humaine dans le développement de leur banque, les responsables de la BEA, et à leur tête Lazhar Latreche, le président-directeur général, ne lésinent sur aucun moyen pour former une bonne ressource humaine qualifiée qui pourra répondre aux attentes constantes de leur clientèle. A cet effet, le P-DG de la BEA affirme que sa banque dispose d’une politique du recrutement pour l’exercice 2021, et notamment pour recruter « Monsieur Monétique », devant s’occuper de tout ce qui est digitalisation. « Nous avons déjà examiné le budget 2021 et l’accent a été mis pour le recrutement d’une bonne partie de personnel pour prendre en charge la digitalisation et les moyens des paiements, à cet effet nous sommes en train de former des Master en monétique » a tenu à préciser à la Patrie News, Lazhar Latreche.

Ainsi, pour mettre en œuvre ces différents plans d’action, le facteur humain demeure la pierre angulaire. En somme, une analyse à la fois interne et externe des besoins en personnel constitue un levier pour un recrutement opportun et stratégique, qui doit s’effectuer sur une base continue, pour mobiliser les compétences que requiert chaque projet.

En fait, l’évolution des métiers liés aux systèmes de paiement, impose la nécessité de la mise en œuvre d’une cartographie du processus interne de recrutement au sein de la banque, qui pourrait se révéler un atout pour son amélioration sur une base continue et pour en mesurer l’efficacité.

A ce titre, définir chacune des étapes, concevoir des outils et mettre sur pied des indicateurs clés sont des éléments à considérer pour un recrutement stratégique imposé par l’évolution du métier et de la place, qu’il y a lieu de réaligner, au besoin.

Yahia Maouchi