Baya Hachemi, représentante du journal EuroMagh(Bruxelles) : « Le scrutin s’est déroulé dans de bonnes conditions »

Baya Hachemi, représentante du journal EuroMagh(Bruxelles) : « Le scrutin s’est déroulé dans de bonnes conditions »

Abordée en marge de la conférence de presse consacrée aux résultats préliminaires du scrutin, Mme Baya Hachemi, représentante du journal EuroMagh (Bruxelles), a voulu bien revenir sur les conditions de déroulement de ce rendez-vous électoral.

« Parmi les choses  positives qui ont marqué le déroulement de ce rendez-vous électoral, c’est  la mobilisation des organisateurs mais également de la population qui a veillé au respect des dispositifs et des mesures de sécurité, notamment la distanciation physique. Une chose qui j’ai constaté personnellement au niveau de tous les bureaux que j’ai visité » se félicite M. Hachemi.

Dans le même ordre d’idée notre interlocutrice affirme que les votants étaient présents au niveau des différents bureaux de vote de la capitale jusqu’à 19h. «  À la fermetures des bureaux de vote, il y avait toujours encore des gens qui voulaient encore voter. La seule chose qui m’a fait mal au cœur, c’est qu’il n’y avait pas beaucoup de femmes. Pourtant d’habitude c’est les femmes qui votent plus que les hommes.

Cette fois-ci, le nombre de femmes et de jeunes, était en deçà de ce que  moi personnellement j’avais eu l’habitude de voir. Mais je trouve que c’est un défi d’organiser un référendum en pleine pandémie» a-t-elle constaté. Enfin la représentante du journal EuroMagh déplore le fait que la presse étrangère n’a pas été autorisée à filmer au niveau de certains bureaux et centre de vote.

Ce que je n’ai pas trouvé aussi bien, c’est qu’une certaine partie de la presse a été autorisée à filmer la première dame, et une autre partie y compris moi, ils m’ont refusé l’accès, et c’est dommage.  Parce qu’on aurait dit que la première dame est venue en dépit de la situation critique de son mari, et du décès de sa belle sœur, est bien elle est venue accomplir son devoir, et ç’aurait été très bien accueilli en Europe » déplore notre interlocutrice.

Yahia Maouchi Exclusif