Barrage de la renaissance : reprise aujourd’hui des négociations

 

Barrage de la renaissance : reprise aujourd’hui des négociations.

Placées sous l’égide de l’Union Africaine, les négociations sur le barrage de la Renaissance entre l’Ethiopie, le Soudan et l’Egypte reprendront ce lundi 03 août, a annoncé le ministre soudanais de l’Irrigation et des Ressources hydrauliques, Yasser Abbas.

La réunion qui doit regrouper sous la présidence sud-africaine des représentants des trois pays sera « consacrée aux questions en suspens», a indiqué Yasser Abbas. L’Egypte et le Soudan, situés en aval, veulent un accord global sur le barrage – et notamment la manière dont il est géré, mais l’Ethiopie y est réticente.

L’Egypte invoque également « un droit historique » sur le fleuve garanti par des traités conclus en 1929 et 1959.

Mais l’Ethiopie s’appuie sur un traité signé en 2010 et boycotté par l’Egypte et le Soudan autorisant des projets d’irrigation et de barrages sur le fleuve. Le dernier round des négociations, accueilli à Pretoria par le président sud-africain Cyril Ramaphosa à la tête de l’UA, a peu abouti, tout comme les rounds précédents.

Lors d’un mini-sommet africain qui s’est tenu mercredi 21 juillet, les pays impliqués dans le différend (Ethiopie, Egypte et Soudan) sont parvenus à formuler un projet d’accord « contraignant », en d’autres termes « une proposition de compromis sur le volet juridique et technique » lié à l’exploitation et au remplissage du méga-barrage construit en amont du Nil et le partage des eaux du fleuve, source de fortes tensions entre les trois pays.

Il faut rappeler que le projet de barrage Renaissance sur le Nil Bleu a provoqué des tensions dans la région du bassin du Nil depuis que l’Ethiopie a commencé à le construire en 2011.

Par Rabah Kourougli