Barrage de Koudiate Acerdoune : Neuf nouvelles communes de Médéa bientôt alimentées

Barrage de Koudiate Acerdoune : Neuf nouvelles communes de Médéa bientôt alimentées

Neuf nouvelles communes de la wilaya de Médéa seront alimentées « prochainement » à partir du système de transfert des eaux du barrage de « Koudiate Acerdoune » (Bouira), dans le but de « sécuriser » l’approvisionnement en eau potable desdites communes, a déclaré, mardi, le responsable local du secteur.

Les procédures d’alimentation de neuf nouvelles localités de la wilaya, via le système de transfert des eaux du barrage de « Koudiate Acerdoune » sont « en phase très avancée » et le début d’approvisionnement de ces communes « devrait intervenir, avant la fin de l’année en cours », a indiqué le directeur des ressources en eau par intérim, Slimane Rai, lors de l’émission radiophonique « forum du Titteri ».

Il s’agit, selon ce responsable, des communes de El-Haoudine, Baata, Sidi-Ziane, Sidi-Zahar, Ouled Antar, Ouled Hellal, Robeia, Ouled Brahim et Chahbounia, précisant que l’apport hydrique assuré par le barrage de « Koudiate Acerdoune » permettra de renforcer les ressources mobilisées au profit de ces communes et à « sécuriser » l’approvisionnement de milliers de foyers, qui sont alimentés actuellement grâce à de petites retenues collinaires et forages.

L’objectif de ce raccordement au système de transfert du barrage de « Koudiate Acerdoune » est de « faire face au risque de tarissement des sources d’approvisionnement en eau potable locales, faute d’une pluviométrie régulière, et de disposer également d’une source d’alimentation supplémentaire, en cas de baisse du niveau d’eau des retenues et forages en exploitation », a-t-il expliqué.

L’intégration de ces neuf nouvelles communes portera à 36 le nombre total de localités alimentées par le barrage de « Koudiate Acerdoune », a fait savoir le même responsable, ajoutant que ses services envisagent d’inclure d’autres communes, d’ici l’année 2021, en vue d’augmenter les quantités d’eau distribuées aux citoyens.

Parmi ces communes, Slimane Rai cite Bouaichoune, El-Aissaouia, Derrag, Azziz, Oum-Djellil et Ouled Bouachraa, soulignant que des demandes de transfert ont été introduites dans ce sens auprès de l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT) pour étude et approbation.

D.A