Aymen Benabderrahmane : plein cap sur la numérisation des banques

Aymen Benabderrahmane : plein cap sur la numérisation des banques

En marge de la cérémonie de lancement du nouveau produit de la Banque Nationale d’Algérie qu’est le Mobile Payement (Winpay BNA) ce jeudi 18 mars, le ministre des finances, Aymen Benabderrahmane, n’a pas manqué d’afficher sa satisfaction concernant le développement du numérique au niveau des banques publiques principalement. Lors de son intervention, il a rappelé que le département qu’il dirige s’est engagé, en application des directives du président de la république, dans la numérisation du secteur des finances, notamment les banques, dans le but d’améliorer les services au profit des citoyens algériens et de l’économie nationale. « Le défi que nous devons relever est celui de l’amélioration des services offerts par les différentes institutions financières qui sont considérées comme un des leviers principaux de la relance économique prônée par les pouvoirs publics et nous ne pouvons y arriver qu’en garantissant l’environnement idoine du point de vue législatif et de celui des mécanismes nécessaires pour y parvenir, en plus de la ressource humaine, qui est la condition sine qua none pour sa réussite », a déclaré le ministre.

Dans ce cadre, le ministre rappelle que les banques algériennes se sont investies entièrement dans le processus et ont lancé nombre de projets pour la numérisation de leurs services sous la houlette du GIE. Ces projets ont eu trait particulièrement à la finalisation du module d’interopérabilité entre les banques et Algérie Poste, ce qui a permis de lancer les produits et services bancaires dans le cadre du GIE. Grâce à cette dynamique, les institutions financières et monétiques algériennes ont réussi, toujours selon le ministre des finances, d’améliorer la sécurité des transactions numériques et, de là, le service offert aux clients. En deuxième lieu, il a été procédé à la mise en place du cadre organiques spécifique ainsi que les conditions techniques et légales du e-paiement.

« Pour rappel, depuis le mois d’octobre 2016, nous avons procédé au lancement officiel des opérations de e-paiment par le biais de la carte CIB en Algérie. Actuellement, il existe 71 plateformes numériques opérationnelles sur le marché pour le e-commerce et ce, par le biais de la carte magnétique bancaire. Depuis le lancement de ce mode de paiement (par Internet), nous avons enregistré plus de 4,5 millions opérations et ce, jusqu’à la fin de l’année 2020. Quant aux distributeurs et guichets automatiques, leur nombre a atteint plus de 3000 contre à peine 1600 à la fin de 2019 alors que les retraits à partir de ces distributeurs et guichets automatiques sont passés d’un peu moins de 10 millions en 2019 à près de 59 millions d’opérations en 2020 », a énuméré Aymen Benabderrahmane. Il déclare aussi que le nombre de TPE opérationnels à travers le territoire national est passé de près de 23 000 en 2019 à près de 34000 à la fin de l’année 2020, faisant passer les opérations par TPE d’un peu plus de 624 000 en 2019 à plus de 747000 en 2020.

Le ministre annonce aussi la mise en place de technologies de nouvelle génération dans un proche avenir au sein des banques publiques, ce qui permettra d’offrir une qualité de service très élevée, à la hauteur des aspirations des clients des banques et des citoyens en général. Il rappelle aussi la création d’un nombre important d’agences bancaires entièrement numérisées offrant des services sept jours sur sept et en H24 aux clients des banques.

Enfin, le ministre des finances se félicite du lancement de ce nouveau produit, le mobile payment, pour la première fois en Algérie par la BNA et « j’encourage toutes les banques à mettre en place ce genre de service afin de faciliter les opérations bancaires à leurs clients et à leur offrir de plus en plus de moyens pour réussir l’inclusion économique d’un côté et améliorer la qualité de service », a-t-il déclaré.

Tahar Mansour