Aymen Benabderrahmane : « l’octroi d’un prêt bancaire obéit à des critères de rentabilité »

Aymen Benabderrahmane : « l’octroi d’un prêt bancaire obéit à des critères de rentabilité »

Le ministre des Finances, Aymen Benabdereahmane a indiqué, jeudi 8 avril, au Conseil de la Nation que les services des impôts seront intransigeants envers les usurpateurs des registres de commerces.

A une question posée par le sénateur Abdelkader Chenille, du tiers présidentiel, relative aux registres de commerce et les services des impôts, le ministre des Finances indique que : « Dans le cas des tentatives de triche et de contrefaçons des registres de commerce, les poursuites judiciaires sont l’unique réaction pour répondre à cette pratique qui nuit à l’économie nationale.

Allant plus loin dans son argumentaire le ministre des Finances a indiqué toutefois qu’un fond d’aide aux commerçants pris en flagrant délit d’activité illégale, pourrait venir en appoint pour leur permettre de régulariser leur situation.

Au sujet de la monnaie nationale, le ministre des Finances a fait savoir que d’ici peu de temps, le Dinar connaitra une hausse de sa valeur en raison de la résurgence de l’économie nationale qui avance à pas de géant.

Concernant la question posée par le sénateur du tiers présidentiel, Youcef Messar, au sujet des crédits bancaires pour l’acquisition d’un logement, le ministre des Finances a fait savoir que « les banques publiques en majorité ont arrêté les conditions d’octroi de prêts bancaires et défini les modalités d’accès.

A ce sujet, le ministre des Finances a indiqué que des facilitations ont été introduites pour les prétendants à un crédit en indiquant que l’âge maximum a été porté à 70 ans.

Ceci a coté, a ajouté le ministre des Finances, des révisions des taux d’intérêt appliqués  par les banques publiques pour permettre aux citoyens d’acquérir  un logement sans se retrouver dans des situations financières délicates. Le même sénateur a appelé le ministre à accorder plus de facilitations aux prétendants à un prêt bancaire.

Ce à quoi, Aymen Benabderrahmane a rappelé que « l’administration bancaire obéit à  un certain nombre de critères pour décider de l’octroi d’un prêt bancaire, en vertu des facteurs de commercialité et de rentabilité comme il est d’usage de par le monde ».

Ferhat Zafane