Aymen Benabderrahmane : « création de plus de 91 600 postes d’emploi en 2021»

Aymen Benabderrahmane : « création de plus de 91 600 postes d’emploi en 2021»

Plus de 91 600 nouveaux postes d’emploi sont prévus dans le cadre du projet de loi de finances (PLF2021), dont près de 47 000 recrutements pour des postes vacants, a affirmé, aujourd’hui, à Alger, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane. S’exprimant lors de la cérémonie de remise des enveloppes budgétaires dans le cadre de la loi de finances 2021, M. Benabderrahmane a affirmé qu’il est prévu la création de 91 642 postes d’emploi au titre de l’exercice 2021, dont 45, 55% destinés pour le dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP).

A cet effet, un budget de 160 milliards de dinars pour couvrir l’insertion professionnelle prévue, de 332 266 jeunes bénéficiaires de ce dispositif, avec une incidence financière globale de 35,52 milliards DA.

Ce chiffre prévoit l’ouverture de 44.915 nouveaux postes budgétaires, en sus de 46.727 nouveaux recrutements pour les postes vacants, selon le même responsable. Le ministre rappelle par ailleurs, que la masse salariale globale prévue pour 2021 est estimée à 3 162,69 milliards de dinars, ce qui représente 59,5% du budget de fonctionnement.

Rappelons que le soutien aux familles, à l’habitat et à la santé accapare l’essentiel des dépenses  de  l’État injectées  dans  les  transferts  sociaux  au  titre  de l’exercice 2021. Ainsi, selon le premier argentier du pays,  la loi de finances 2021, prévoit un budget de 1 927,5 milliards de dinars en matière de transferts sociaux, représentant près de 9,4% du produit intérieur brut, en hausse de 79,98 milliards de dinars (4,3%) par rapport à l’exercice 2020.

Par ailleurs, 63,8% des transferts sociaux sont destinés au soutien aux familles, à l’habitat et à la santé. Enfin, le ministre des Finances rappelle qu’une enveloppe financière consacrée au développement des zones d’ombre au niveau national dans le cadre de la loi de finances 2021, laquelle comprend 50 milliards DA au titre des plans communaux de développement, 20 milliards DA pour les projets d’amélioration urbaine et 40 milliards DA pour l’aménagement des routes dans le cadre du programme du ministère des Travaux publics.

Yahia Maouchi