Avant-projet de loi de finance 2021 : les orientations du Président

Avant-projet de loi de finance 2021 : les orientations du Président

Après avoir écouté la présentation de l’avant-projet de loi de finance 2021 au cours du Conseil des ministres de ce dimanche 4 octobre 2020, le Président Abdelmadjid Tebboune a exhorté les responsables à trouver des mécanismes flexibles pour les dépenses d’équipement qui prennent en compte les grands équilibres financiers. Dans ce cadre, il a instruit les membres du gouvernement à éviter l’imposition des activités qui n’ont pas une grande influence sur le budget et de continuer à alléger les charges fiscales des citoyens afin de préserver les postes de travail.

Le Président a aussi donné des instructions fermes pour un meilleur contrôle des aides destinées au secteur agricole, notamment les grandes opérations de mise en valeur des terres, tout en rappelant que les aides ont été octroyées depuis de longues années sans qu’il y ait une évaluation de cette opération ni présentation des documents les concernant. Le Président a aussi ordonné que des enquêtes soient menées pour ce qui est de toutes les aides en directions des différentes branches agricoles. Enfin, le Président Tebboune a ordonné que soit mis fin au gaspillage et au détournement des aides qui ne doivent être octroyées qu’après signature de contrat de performance avec les éleveurs.

Il a aussi demandé la mise en place d’un cadre législatif adéquat pour circonscrire le phénomène de l’escroquerie aux hautes fonctions de l’Etat qui a fait des victimes même parmi les hauts cadres de l’Etat, et prévoir des sanctions exemplaires contre les escrocs de ce genre.

Parmi les orientations du Président de la république, il y a lieu de noter l’instruction de créer des abattoirs près des frontières du Sud du pays (Tinzaouatine et Bord Badji Mokhtar) afin de fournir de la viande à ces régions au lieu de l’importer et élargir la liste des produits objets de troc.

Exonérer les start-up de l’imposition durant des périodes pouvant arriver à cinq années figure aussi parmi les orientations du président de la république, de même que l’utilisation adéquate des fonds spéciaux et de fermer ceux qui ne sont pas nécessaires. Il y a aussi la révision des conditions d’inscription des biens immeubles après les opérations de vente et mettre en place une règlementation stricte contre la fraude fiscale et la fausse déclaration qui sont des moyens très utilisés pour le blanchiment d’argent.

Abdelmadjid Tebboune a aussi exhorté le gouvernement à encourager les petites entreprises et les porteurs de projets car ce sont les véritables sources pour l’autosuffisance et la création de postes de travail, de se diriger de manière sérieuse vers la construction de navires en coopération avec des entreprises étrangères spécialisées qui ont d’ailleurs montré un grand intérêt pour cela, surtout celles du bassin méditerranéen. Il a aussi ordonné au ministère de l’industrie de mettre en application les cahiers des charges pour les produits électroniques et électroménagers, en veillant à une intégration nationale progressive devant arriver à 70%. Enfin, il est recommandé d’encourager les start-up à s’associer avec des entreprises technologiques surtout en matière de manipulation, notamment en ce qui concerne la fabrication des téléphones portables.

Tahar Mansour