Autodétermination du peuple sahraoui : une priorité pour l’Afrique

Autodétermination du peuple sahraoui : une priorité pour l’Afrique

La lutte du peuple sahraoui pour l’indépendance et l’autodétermination doit rester une priorité pour le continent africain, a indiqué une déclaration du Comité exécutif du Congrès national africain (ANC), au pouvoir en Afrique du Sud.

Dans une déclaration du Comité national exécutif du parti, à l’occasion de son 109e anniversaire, qui coïncide avec le 8 janvier de chaque année, relayée par l’agence de presse sahraouie (SPS), l’ANC a affirmé que « dans le contexte du renforcement de l’unité et de la solidarité africaines, l’autodétermination du peuple sahraoui est une priorité pour parvenir à l’unité et à la solidarité africaines ».

Le Congrès national africain a exprimé, à plusieurs occasions et événements continentaux et internationaux, son soutien au peuple sahraoui et à son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance.

Le 11 décembre dernier, l’ANC avait appelé, via un communiqué, « toutes les forces internationales et progressistes » du continent à condamner l’annonce du président américain sortant, Donald Trump, de reconnaître la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental occupé, affichant sa « consternation » quant à cette décision.

L’ANC avait rappelé, entre autre, que le Royaume du Maroc, membre de l’Union africaine (UA) et donc engagé de fait à respecter son Acte constitutif et ses décisions, n’a aucune souveraineté sur le Sahara occidental, position reconnue par de nombreuses résolutions de l’Union africaine, des Nations Unies ainsi que par l’arrêt de 1975 de la Cour internationale de Justice.

R.N.