Au même titre que Khaled Drareni, Rachid Nekkaz, relâché

Au même titre que Khaled Drareni, Rachid Nekkaz, relâché

Rachid Nekkaz, incarcéré le 4 décembre 2019 à la prison d’El Harrach avant son transfert vers la maison pénitentiaire de Koléa, puis la prison d’El Abiodh Sidi Cheikh (sud-ouest de l’Algérie), a été libéré ce vendredi 19 février,  dans le cadre de la grâce décidée par le président de la République Abdelmadjid Tebboune   au profit des détenus du Hirak.

Deux fois candidat à la présidentielle (2014 et 2019), Rachid Nekkaz, est poursuivi pour «atteinte à l’unité nationale», «incitation à prendre les armes», «attroupement et agression physique».

Dj. Am