Arrêt technique de l’ENIEM : Le PDG s’explique

Arrêt technique de l’ENIEM : Le PDG s’explique

Autrefois fleuron des industries électroménagères, l’ENIEM, subit une rude concurrence et des contraintes financières qui ne lui permettent pas d’acquérir les matières premières, d’autant qu’elle n’a pas pu bénéficier d’un renouvellement de la licence d’importation des matières brutes indispensables à la production. Résultat des courses : L’une des entreprises leader dans son domaine est à l’arrêt « technique des activités » depuis le 1er décembre.

Amené à s’exprimer à ce propos, le PDG de l’entreprise, Djilali Mouazer, invité sur le plateau  d’Ennahar TV, explique que la décision de l’arrêt, « est motivée par la persistance de blocage de la banque pour l’octroi les crédits nécessaires pour le financement des approvisionnements, la rupture les stocks les matières premières entraînant de ce fait l’arrêt de la production et l’abrogation de la production de l’électroménager à partir de collections CKD ».

Le premier responsable de l’ENIEM, a par ailleurs, nié, le fait que la banque ait accordé à la société un prêt de 1,1 milliard de dinars.

« La  banque n’avait accordé aucun prêt à l’ENIEM, mais elle nous a donné l’approbation d’achat de 1,1 milliard de dinars matériaux importés, ce qui lui a permis d’assurer la production jusqu’à octobre dernier », a-t-il dit, plus explicite.

Il a dans le contexte, relevé que « le banque a déjà débité l’entreprise de 730 millions da sur les 1,1 milliard de da sus-cités avant même l’expiration de l’échéance de 9 mois ».

Autre raison de l’arrêt de la production à l’ENIEM évoquée par son PDG : Un lot de marchandises importé par l’entreprise se trouve toujours bloqué au niveau les douanes en raison de l’absence d’autorisation d’importation et d’exploitation de le matière première en CKD/SKD.

M.M.H