Armes nucléaires : Le traité d’interdiction entre en vigueur

Armes nucléaires : Le traité d’interdiction entre en vigueur

Le Traité international  interdisant les armes nucléaires, non signé par les pays détenteurs de  l’arme atomique, est entré en vigueur aujourd’hui, une concrétisation saluée par l’ONU.

«Le Traité représente une étape importante sur la voie d’un monde exempt  d’armes nucléaires et témoigne de l’appui résolu que suscitent les  initiatives de désarmement nucléaire multilatérales», a souligné dans un  communiqué le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires prohibe l’utilisation, le développement, la production, les essais, le stationnement, le stockage et la menace d’utilisation de telles armes

Il s’agit du «premier traité multilatéral de désarmement nucléaire conclu depuis plus de vingt ans», a ajouté M. Guterres, en demandant «à tous les Etats d’œuvrer ensemble pour (…)  faire progresser la sécurité et la sûreté collectives».

Le président du Comité international de la Croix-Rouge, Peter Maurer, a  abondé dans le même sens. «Aujourd’hui est une victoire pour notre humanité  commune. Saisissons le moment – et poussons le traité jusqu’à s on objectif:  un monde sans armes nucléaires», a-t-il dit dans un communiqué.

Le 24 octobre, un 50e pays avait ratifié le Traité approuvé par une  centaine d’Etats, permettant sa mise en œuvre 90 jours plus tard, soit ce vendredi.

Même sans signature des principaux détenteurs de l’arme atomique, les militantes pro-abolitions espèrent qu’il sera plus que symbolique,  stigmatisera ses détenteurs et les poussera à changer de mentalité.

Avec les Etats-Unis et la Russie qui détiennent 90% des armes nucléaires dans le monde, le monde compte au total neuf puissances nucléaires.

Le Traité interdisant les armes nucléaires a été établi à l’initiative de  la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN),  une ONG gratifiée pour son action du prix Nobel de la paix en 2017.

Le Japon, seul pays à avoir subi le feu nucléaire, a exclu de le signer  pour l’instant et mis en cause son efficacité vu que les puissances atomiques n’y adhérent pas.

Y.B