Arkab : « exploitation imminente de l’or dans le sud »

Arkab : « exploitation imminente de l’or dans le sud »

Le ministre des Mines, Mohamed Arkab, a confirmé aujourd’hui, que la première opération d’exploitation artisanale de l’or sera prochainement lancée avec 178 zones d’exploitation qui ont été identifiées à Tamanrasset et à Illizi, tandis que les projets d’exploitation des mines de fer, phosphate, zinc et plomb entreront en mars 2021 au plus tard.

Dans une déclaration à la radio nationale, M. Arkab a expliqué que le premier processus d’exploitation artisanale de l’or concerne la première phase et est entrepris par 178 mini-entreprises créées à cet effet, indiquant que cette opération sera accompagnée d’un processus de qualification des jeunes activant dans ce domaine.

Dans ce contexte, le ministre a indiqué que la deuxième phase comprendra plus tard à la fois les wilayas de Tindouf et d’Adrar et d’autres zones qui seront mises à la disposition des jeunes de Tamanrasset à un stade ultérieur, ajoutant que le ministère a établi un cahier strict des charges pour le processus d’exploitation qui prend en compte la préservation de l’environnement et la santé humaine.

En revanche, Mohamed Arkab, considère que la production algérienne est faible et ne dépasse pas 58 kg cette année à un moment où le stock dépassait 124 tonnes, révélant que l’objectif tracé pour 2021 est d’atteindre 240 kg, et l’objectif à moyen terme est de produire 500 kg à l’horizon de 2023.

Toutefois, l’objectif principale, selon le ministre, est de réaliser « une transition vers l’exploitation industrielle de l’or, qui se trouve en grande quantité à une profondeur de 400 mètres sous terre, ce qui nécessite des capacités techniques avancées pour l’extraire » précise-t-il.

Yahia Maouchi