Antonio Guterres appelle à la libération «  immédiate et sans conditions » du président Malien

    Antonio Guterres appelle à la libération «  immédiate et sans conditions » du président Malien

Suite à l’arrestation du président malien par les militaires en révolte durant la nuit de mardi à mercredi, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé à sa « libération immédiate et sans conditions ».

Le Conseil de sécurité des Nations unies se réunira de son côté mercredi après-midi en urgence à huis clos au sujet des derniers développements de la crise politique malienne, à la demande de la France et du Niger, qui préside actuellement la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), a-t-on appris de source diplomatique. 

« Le secrétaire général condamne fermement ces actions et appelle au rétablissement immédiat de l’ordre constitutionnel et de l’État de droit au Mali », a déclaré son porte-parole dans un communiqué.

« À cette fin, il exige la libération immédiate et sans conditions du président Ibrahim Boubacar Keïta et des membres de son cabinet », a-t-il ajouté, exhortant « toutes les parties prenantes, en particulier les forces de défense et de sécurité, à faire preuve de la plus grande retenue ».

Yanis Younsi, dépêches