Annoncée par la tutelle : ouverture du transport aérien aux privés

Annoncée par la tutelle : ouverture du transport aérien aux privés

Le ministre des Transports, Lazhar Hani, a révélé ce lundi 5 octobre 2020 que l’activité de la compagnie nationale Air Algérie sera limitée aux vols internationaux. Lors de son passage ce matin à la radio nationale Hani a encore souligné que l’ouverture du transport aérien aux privés est une décision politique et ne se limitera pas aux lignes domestiques, mais aussi au transport international étant donné qu’Air Algérie n’a pas les capacités pour assurer  la couverture de la demande de 36 aéroports que compte  le territoire national.

D’autre part, le ministre a confirmé que le président de la République avait décidé de créer une société nationale pour assurer le transport aérien au niveau des aéroports nationaux. Cette  décision de créer une société de transport public aérien  interne est due principalement  aux difficultés rencontrées par la compagnie  nationale dans la gestion des transports internationaux et nationaux.

S’agissant de l’ampleur des pertes du secteur des transports dues à la pandémie Corona, le montant  n’a pas encore été comptabilisé jusqu’à l’heure actuelle. Dans le même contexte, le ministre des Transports a déclaré qu’une cellule ministérielle travaille sur le décompte des pertes et l’indemnisation des personnes touchées. Dans ses déclarations, le ministre a également révélé que l’Algérie n’est pas prête à rouvrir le métro et les transports inter-wilaya, en raison de la situation sanitaire qu’elle traverse.

Sur le chapitre de la fermeture des agences  à l’étranger, cela  est due à leurs dépenses et aux lourdes charges financières qui résultent de leur maintien en échange de la préservation des représentations aériennes algériennes au niveau des seuls aéroports internationaux, soulignant qu’elle ont été ouvertes à une époque où le service Internet et les moyens de communication modernes n’étaient pas disponibles, car il est nécessaire pour le client de se déplacer dans les agences pour acheter des billets, contrairement à aujourd’hui où le client  peut acheter des billets par voie électronique.

Aussi, le ministre des transports a confirmé que le président de la République avait pris une décision décisive et irréversible concernant le port de Hamdaniya, dont le projet se faisait attendre depuis longtemps en expliquant que la capacité du port est de 6 millions et 500 000 conteneurs et qu’il coûtera entre 5 et 6 milliards de dollars. Notant que le port sera relié par voie ferrée de Hamdaniyah aux frontières malienne et nigériane pour transporter des conteneurs et des marchandises vers les pays africains.

 

 Rabah Kourougli