Ancien président du Mali : Amadou Toumani Touré est mort

Ancien président du Mali : Amadou Toumani Touré est mort

Amadou Toumani Touré (ATT) est décédé dans la nuit de lundi à mardi, à l’âge de 72 ans, selon plusieurs médias maliens ainsi que des proches de la famille.

L’ancien président malien avait subi une opération du cœur à Bamako avant d’être évacué en Turquie. Renversé par un coup d’État en 2012, ATT a longtemps vécu en exil au Sénégal.

Il était rentré définitivement au Mali en décembre 2019. Né le 4 novembre 1948 à Mopti, ATT avait fait irruption sur le devant de la scène le 26 mars 1991, lors du coup d’État mené par un groupe d’officiers pour renverser Moussa Traoré.

Alors lieutenant-colonel, il est porté à la tête du Comité de transition pour le salut du peuple et assure les fonctions de chef de L’État durant la transition. En 1992, Alpha Oumar Konaré est élu président du Mali. Il nomme ATT général, qui se voit à cette époque surnommé le « soldat de la démocratie ».

ATT, lui, n’accèdera à la magistrature suprême qu’en 2002, lorsqu’il est élu pour son premier mandat en battant Soumaïla Cissé lors du second tour.

Il avait alors décidé de démissionner de l’armée pour présenter sa candidature. En mars 1991, après les manifestations populaires réprimées dans le sang, il participe au coup d’État contre Moussa Traoré et prendra la présidence du Comité de transition pour le Salut du peuple et assurera les fonctions de chef d’État pendant la transition démocratique.

Il organise la conférence nationale (qui s’est déroulée du 29 juillet au 12 août 1991), puis des élections législatives et présidentielles en 1992.

À l’issue de ces élections, il remet le pouvoir au nouveau président élu Alpha Oumar Konaré. On le surnomme alors le « soldat de la démocratie ». Sa présidence est assez atypique, il n’appartient à aucun parti politique et son gouvernement regroupe tous les partis du pays.

M.Abd