Amel Abdellatif : « Nous avons enregistré une baisse de 6,9 % pour les recettes ordinaires et 30% pour la fiscalité pétrolière »

Amel Abdellatif : « Nous avons enregistré une baisse de 6,9 % pour les recettes ordinaires et 30% pour la fiscalité pétrolière »

La Directrice Générale des Impôts (DGI), Amel ABDELLATIF, nous a confié dans un entretien, que sa  structure a pu recouvrer, jusqu’au 30 novembre 2020, l’équivalent de 2149 milliards de dinars de fiscalité ordinaire, et 1702 milliards de dinars de fiscalité pétrolière, soit un total de 3851 milliards de dinars.

« Les recettes ordinaires ont enregistré une baisse de -6,9 % par rapport à l’année 2019. Par contre, nous avons pu observer une  baisse significative, pour la même période, en matière de fiscalité pétrolière, soit un taux de -30% » selon les précisions de Mme Abdelatif.

Par ailleurs, cette baisse significative est due, selon notre interlocutrice, à la crise pétrolière et sanitaire actuelle, « concernant la fiscalité ordinaire, il faut noter, que les entreprises notamment celles de prestation de service tels que le transport, la restauration, l’hôtellerie, ainsi que d’autres activités ont vu leur chiffre d’affaires baisser d’une manière considérable. Face à cette situation, la DGI avait prévu plusieurs mesures notamment le report des déclarations » rappelle la Directrice Générale. Ainsi, plusieurs actions ont été prévues et mises en œuvre pour soutenir les entreprises, tous contribuables confondus, notamment par rapport à la situation actuelle, et la crise à laquelle tout le monde a fait face en 2020.

À cet effet, dès le début de la pandémie des réponses immédiates ont été apportées pour atténuer les effets de cette crise, « par la diffusion, sur le site de la DGI, de communiqués portant sur le report des déclarations mensuelles ainsi que les déclarations annuelles. Nous avons également demandé à ce qu’il y ait, pour ceux qui détiennent des aides fiscales, révision de leur calendrier du paiement ».

D’autres mesures ont été prises suite aux décisions des pouvoir publics, et de Monsieur le Président de la République, notamment l’annulation des pénalités pour le dépôt tardif des déclarations et du paiement.

« Pour faciliter cette procédure et accompagner de manière diligente les entreprises, nous avons prévus des procédures simplifiées pour l’étude des dossiers » se félicite-t-elle. Enfin, notre interlocutrice rappelle que pour l’année 2020, un ensemble de mesures exceptionnelles a été pris pour accompagner les entreprises.

« D’autres mesures législatives ont été également prévues ainsi que des mesures  de solidarité nationale relatives aux dons. Il y a eu également des mesures pour accompagner les entreprises en révisant le calendrier du paiement, qui est passé de 3 à 5 ans » rappelle-t-elle.

Yahia Maouchi