Amar Djaaboub : « 21 février dernier délai pour l’obtention du registre de commerce électronique »

Amar Djaaboub : « 21 février dernier délai pour l’obtention du registre de commerce électronique »

Lors de son passage à la Radio Chaîne I, le directeur du registre de commerce, Amar Djaaboub, a révélé que le taux  d’enregistrements commerciaux en matière des registres commerciaux  électroniques atteignait 66%.

Il a révélé que le processus d’adaptation des registres  du commerce se poursuit jusqu’au 21 février, date limite d’obtention du registre du commerce électronique. « Le 21 février est le dernier délai pour l’obtention du registre de commerce électronique » met-il en garde.

Le même responsable a indiqué, qu’à la fin du mois de janvier dernier, l’Algérie comptait plus de deux millions d’opérateurs économiques au niveau national, alors que le pourcentage de registres du commerce électronique a atteint 66%.

Il a expliqué comment obtenir le registre du commerce électronique, en précisant que « l’opérateur économique doit remettre le registre du commerce classique et payer les droits de retrait d’une copie du registre du commerce électronique, qui comprendra un code graphique crypté pour chaque client. »

Il a souligné que cette étape a pour objectif de surmonter les difficultés, d’éliminer les obstacles et de mettre en place des incitations au profit des opérateurs grâce à l’approbation par le ministère du Commerce de nouvelles mesures liées à la réduction des tarifs d’inscription au registre du commerce depuis le 2 janvier dernier.

Le Centre National du Registre du Commerce a indiqué lundi dernier, dans un communiqué publié sur son site officiel : « Le délai est prorogé jusqu’au 21 Février 2021 », pour l’ensemble des commerçants concernés par la modification de leurs extraits de registre du commerce au titre de l’intégration du code électronique « RCE ».

Le CNRC a indiqué que, « passé ce délai, les extraits du registre du commerce non revêtus du code susvisé, deviennent caducs et sans effet ».

Pour ce faire, le Centre National du Registre du Commerce mobilise les moyens nécessaires pour faciliter aux commerçants l’opération de la modification de leurs extraits du registres du commerce qui s’effectue au niveau de ses antennes locales implantées à travers les (48) quarante-huit wilayas, selon le même communiqué.

Il a savoir que le processus concerne les opérateurs qui utilisent le moyen de paiement électronique avec des réductions allant de 12% à 56% pour les différents titulaires de registre du commerce, qu’ils soient des personnes physiques ou morales.

Yahia Maouchi