Alors qu’un de ses généraux a été victime d’une dépression nerveuse : L’armée d’occupation marocaine s’effondre

Alors qu’un de ses généraux a été victime d’une dépression nerveuse : L’armée d’occupation marocaine s’effondre

La guerre, voulue et décidée par le belliqueux Mohamed VI risque de signer sa perte définitive. Outre le fait que les troupes de l’armée royales sont rongées par la corruption jusqu’à la moelle, ce qui fait qu’elles ne sont pas du tout prêtes psychologiquement à livrer bataille, elles font face aux troupes de l’APLS (armée populaire de libération du Sahara Occidental).

Aussi, l’avantage matériel des FAR (forces armées royales), est vite noyé par la détermination et la juste cause des vaillants éléments de l’APLS).

C’est ainsi que des sources dignes de foi, qui suivent de près le déroulement des opérations sur le terrain, indiquent que l’hôpital Hassan II, sis à Agadir, dans le sud du royaume, est débordé par les blessés des FAR ramenés du front par des avions militaires. Le plus cocasse, dans ces révélations exclusives, c’est que parmi les « blessés » ramenés en urgence d’E Guergueret, figure un général.

Celui-ci, révèlent encore les mêmes sources est atteint d’une sévère dépression nerveuse, avec perte de mémoire. Au reste, plusieurs officiers, admis sans le même centre de soins, souffrent des mêmes symptômes.

Pareille révélation pourrait être liée à l’impréparation chronique de cette armée, dont les hommes de troupe souffrent de nombreuses privations tandis que leurs officiers, adeptes d’une corruption endémique, se vautrent dans le luxe et la luxure au grand dam de leurs subordonnés.

Ce qui renforce ces révélations explosives, c’est que Rabat n’a pas du tout communiqué, depuis le début de son illégale e inacceptable agression, le 16 novembre passé, alors que le front Polisario en est déjà à son vingtième bulletin de guerre.  Il nous a déjà été donné d’écrire sur ce même site que « les services de renseignements et analystes, qui suivent de près le développement de la situation au Maroc, se sont tous accordés à craindre un imminent coup d’Etat contre le roi marocain depuis que celui-ci a opté pour le choix hasardeux de la guerre à cause de la fermeture, par des civils sahraouis du passage d’El Gerguerat ».

Les mêmes sources expliquent ces sombres prédictions par le moral en berne de l’armée royale marocaine, rongée jusqu’à l’os par la corruption. En témoigne le livre choc du commandant à la retraite de cette armée, Mahmoud Etoudji, dans son livre intitulé « les soldats de sa majesté ».

Celui-ci y fait état d’une vie faste et inacceptable des officiers supérieurs de cette armée alors que les hommes de troupes et les officiers subalternes manquent pratiquement de tout. Les mêmes sources font état de détournements à grande échelle, de contrats douteux, et même de trafic de drogue effectués par les officiers supérieurs de cette armée qui s’enrichissent de manière outrancière avec l’accord et la complicité des tenants du makhzen.

Ce qui ajoute à la colère des soldats marocains, c’est qu’en dépit de leur impréparation matérielle et psychologique, ils font face à de farouches, courageux et déterminés combattants sahraouis, qui se battent pour leur indépendance. Mohamed VI, qui joue son trône à la roulette russe, fait désormais face un risque de pronunciamiento dont les prémisses étaient perceptibles depuis belle lurette….

تكتم شديد | جنرال وضابط بالجيش المغربي يفقدان الذاكرة وجرحى ومصابين بالمستشفيات العسكرية.

Kamel Zaidi