Ali Kahlane, « le Monsieur » numérisation du ministère des Transports

Ali Kahlane, « le Monsieur » numérisation du ministère des Transports

Considéré comme un pilier de l’écosystème technologique algérien, Ali Kahlane est actuellement conseiller au cabinet du ministre des Transports. C’est à lui qu’incombe la tâche de numériser le secteur.

L’homme a étudié l’informatique en Algérie, en France et en Angleterre, où il avait obtenu un doctorat en 1982 à l’Université Brunel de Londres. Il accompagne depuis près de trente ans les entreprises et les collectivités locales en vue de développer les TIC (Technologies de l’information et de la communication) dans le pays.

Également président de l’association des Opérateurs des télécommunications alternatives et vice-président du think tank CARE, Ali Kahlane croit fermement au pouvoir de la technologie pour stimuler l’économie algérienne. Il est aussi un ardent défenseur de l’entrepreneuriat des jeunes et de l’écosystème des startups.

Sur une biographie de ce professeur, publiée sur le site Digitalarabia, il est indiqué qu’il avait « introduit les technologies de l’information numérique dans l’armée algérienne ». Somme toute, il a été de tous les combats pour promouvoir l’utilisation des TIC dans notre pays.

Ali Kahlane est le président de Satlinker, une entreprise algérienne, créée en 1999, à qui on doit « l’installation des réseaux Intranet et Extranet via des connectivités tels que le VSAT, le WiMax, le WiFi, les lignes spécialisées et l’xDSL », selon sa description.

L’homme veut métamorphoser le secteur des transports depuis sa nomination au poste de conseiller. Sous son impulsion, le premier incubateur, dédié aux start-up activant dans ce domaine, est opérationnel. Il s’appelle « Naql Tech » et a été lancé fin décembre 2020…

Djaouad Amine