Ali Hadad : « Je n’ai que 50 000 Da chez moi! »

Ali Hadad : « Je n’ai que 50 000 Da chez moi! »

La roue finit toujours par tourner et quelles que soient les circonstances, l’on ne récolte que ce que l’on sème. C’est le moins que l’on puisse dire de la chute brutale de l’ancien patron de l’ETRHB et du FCE, Ali Hadad.

Ce dernier, qui comptait dans un passé pas trop loin, parmi les hommes, non seulement des plus fortunés d’Algérie, mais et également des plus « influents »,  actuellement derrière les barreaux, semble laisser derrière lui, une famille qui n’a rien à mettre sous la dent. C’est en tout cas, ce qu’il a affirmé ce dimanche lors de son audition par le juge de siège à la  cour d’Alger, dans le cadre de son procès en appel. « Mes enfants n’on rien et je n’ai leur laissé que 50 000 Da », a-t-il en effet déclaré.