Algérie- Mauritanie : Un entretien présidentiel à grands enjeux

Algérie- Mauritanie

Un entretien présidentiel à grands enjeux                  .

L’entretien téléphonique entre Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani président de la République islamique de Mauritanie, et le président algérien, Abdelamdjid Tebboune est une preuve de plus – s’il en fallait d’ailleurs – de la solidité des relations fraternelles algéro-mauritaniennes.

D’autres chefs d’États voisins et même lointains l’ont certes précédé, mais la situation dans notre région donne un cachet particulier à cette fraternelle marque d’attention du chef de l’Etat mauritanien à l’endroit du Président Abdelmadjid Tebboune.

La communication téléphonique initiée par le Président Ghazouani intervient, en effet, à un moment où des cercles malveillants diffusent des rumeurs sournoises et viles faisant état d’une prochaine normalisation des relations de la Mauritanie avec l’État hébreu ou encore, aussi incongrues et insensées, d’une prochaine reconnaissance par Nouakchott de la prétendue et chimérique « marocanité » du Sahara Occidental.

Les auteurs de ces affabulations connaissent visiblement le chef de l’état mauritanien et leurs maîtres prennent leurs sombres rêves pour des réalités.

Faudra-t-il le rappeler que le Président Ghazouani est le fils d’un grand chef spirituel d »une tribu maraboutique mauritanienne (les Ideiboussat), et qu’il a eu une éducation familiale et spirituelle qui a fait de lui un grand connaisseur du Coran, qui lui a inculqué notamment les principes de la solidarité et de la justice et qui lui permet de gérer les situations avec  sagesse, intelligence et pertinence, et d’entretenir les relations avec ses frères, de bonne foi et sans ingratitude envers l’histoire.

Un président, jouissant de telles qualités, est attendu  à la suite de l’entretien qu’il a eu avec le chef de l’Etat algérien, sur des décisions à la hauteur de son parcours d’abord de grand militaire et celui désormais de grand homme politique.

Au grand dam des  » jaloux », des détracteurs et des comploteurs contre les intérêts des peuples et des pays de la region, son fraternel appel téléphonique est à saluer vivement.

L’essentiel étant cette mutuelle entente entre deux présidents charismatiques, Mohamed Ould Ghazouani et Abdelmadjid Tebboune, qui savent mieux que personne tirer le bon grain de l’ivraie.

Ali Oussi