Alger abritera le nouveau siège de Yapı Merkezi en Afrique du Nord et de l’Ouest

Alger abritera le nouveau siège de Yapı Merkezi en Afrique du Nord et de l’Ouest 

Réalisateur de projets internationaux, Yapı Merkezi optera dorénavant pour une gestion localisée de ses projets à l’étranger pour devenir une multinationale.

Dans ce cadre, Alger est retenue pour abriter le nouveau siège de ses affaires en Afrique du Nord et de l’Ouest. Par ailleurs, l’histoire de Yapi Merkezi en Algérie date des années 1980, avec les études de rénovation du Palais des Rais (Bastion 23), mais c’est surtout depuis les dernières 15 années que les activités de cette entreprise ont connu une croissance rapide et importante dans notre pays. Le Centre de remisage et de maintenance à Caroubier, la voie ferrée entre Birtouta et Zeralda, et les tramways de Sidi Bel Abbes et de Sétif sont les projets ferroviaires qui ont été achevés par l’entreprise en Algérie dans les délais prévus, de bonne qualité et à la satisfaction des maitres d’ouvrages et des citoyens des villes d’Alger, Setif et Sidi Belabbes.

Fondée en 1965 à Istanbul par deux académiciens, l’un ingénieur en génie civil et enseignant à l’université technique d’Istanbul, l’autre architecte et professeur à l’université des beaux-arts de Mimar Sinan, le groupe Yapi Merkezi est composé de plusieurs filiales : le fleuron du Groupe « Yapı Merkezi Insaat » et les sociétés spécialisées « Yapiray » en systèmes ferroviaires, « Yapi Prefabrik » en systèmes béton-préfabriqué, « Freysaş » en précontrainte, « Yapı Konut » en promotion immobilière, « Subor » en fabrication des tuyaux d’eau en PRV, « IDIS » en systèmes courant fort et faible ferroviaire, et « l’Ecole Irmak » en enseignement maternel, primaire et lycée. 

Le premier projet réalisé par l’entreprise, a été la restauration de la fameuse Tour de Galata, en 1969. De 1985 jusqu’à présent avec 3700 km de voie ferrée, 432 stations et 21 centres de maintenance et de remisage réalisés dans le cadre de 58 projets ferroviaires, Yapı Merkezi assure le transport fiable et confortable de plus de 3,5 millions passagers par jour, dans 9 pays différents.

Pour y arriver, Yapi Merkezi a décidé de devenir une entreprise internationale en 2003, ce qui lui a permis d’augmenter son chiffre d’affaires de 200 millions de dollars à 1,3 milliards de dollars. 

« Cette croissance est le fruit de nos différents projets réalisés à l’étranger. Aujourd’hui 85% de notre chiffre d’affaires est réalisé à l’étranger, notamment dans les pays africains. Notre premier marché à l’étranger dans le passé récent, était au Soudan en 2003, avec la réalisation d’un pont routier sur le Nil Bleu. Mais je dirais que l’Algérie est à l’origine de notre croissance à l’étranger. En 2007 nous avons décroché deux projets, le premier concernait « la réalisation des installations de remisage et maintenance des rames automotrices à Caroubier » en service depuis 2010 et le deuxième projet réalisé, clé en main, c’était « la réalisation de la ligne nouvelle à double voie électrifiée entre Birtouta et Zeralda », en service depuis 2016. Mieux encore notre entreprise a réalisé « le tramway de Sidi Bel Abbès » en 2017 et le « tramway de Sétif » en 2018. Le nombre de nos employés en Algerie seulement, s’est élevé à 5 000 personnes, en période de pic, dont 85% algériens », a tenu à rappeler à La Patrie News, Davut Atila Arik, le Directeur Général Adjoint de Yapi Merkezi. 

A part l’Algérie, l’entreprise qui dispose d’une grande expertise dans son domaine d’activité, a pu réaliser plusieurs grands projets pas seulement en Turquie, mais aussi dans d’autres pays africains et du Moyen-Orient à l’exemple de l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, l’Algérie, le Maroc, le Soudan, l’Ethiopie, le Sénégal, et la Tanzanie. 

Au Soudan, Yapi Merkezi a construit deux ponts, l’un de 910 m et l’autre de 1 154 m, sur le Nil bleu, inaugurés respectivemt en en 2007 et 2010. Puis, le Groupe turc a rentrée en 2005 à Dubaï. Il a gagné, en groupement avec Japonais Mitsubishi, Obayashi et Kajima, l’un des plus grands appels d’offres de système ferroviaire dans l’histoire, à savoir le Métro de Dubaï d’une longueur de 75 km. Ce métro a été mis en service en 2010 à la satisfaction du maitre d’ouvrage. Quant à l’Ethiopie, l’entreprise a bouclé l’un des plus grands marchés ferroviaires, sur un tracé de 390 km, clés en main. Puis à Sénégal, avec un partenaire français, Eiffage, et un partenaire local, CSE, l’entreprise a gagné l’appel d’offres pour la réalisation du Projet ferroviaire reliant la ville de Dakar à l’AIBD sur 57 km. Aussi, l’entreprise est en cours de réaliser, à la République de Tanzanie, deux contrats ferroviaires clés en main, l’un entre Dar Es Sélam et Morogoro sur une longueur de 202 km, et l’autre entre Morogoro et Makutupora sur 333 km. Rappelons que l’une des grandes réalisations de Yapi Merkezi, à l’échelle mondiale demeure le tunnel routier Eurasie sous le détroit du Bosphore réalisé en 2016, ainsi que le lancement des travaux d’un gigantesque pont suspendu au-dessus du détroit des Dardanelles, qui relie la mer Egée à la mer de Marmara, dans le nord-ouest du pays. Ce pont sera mis en service en 2023, date du centenaire de la République turque. 

L’apport de Yapı Merkezi ne s’arrête pas dans la réalisation des travaux ; elle fournit aussi des solutions de financement des projets en EPC-F et PPP. Au-jour d’aujourd’hui, Yapı Merkezi a fourni quelque 6 milliards de dollars pour les projets en Afrique, en plus de 3 milliards de dollars pour le Pont de Dardanelles et 1,2 milliards de dollars pour le Tunnel routier Eurasie en Turquie, par la voie des institutions financières internationales et locales et sur la base de son expérience dans les projets en PPP. 

Devenir une multinationale 

L’année 2003 marquait donc l’affirmation de l’intention de devenir une société internationale de Yapı Merkezi. Avec sa croissance continue, l’entreprise est devenue une marque mondiale dans le secteur, confirmée par Mass Transit et Rail : Selon le journal, l’entreprise occupe la 9e place en 2019 dans le classement mondial en matière de chiffre d’affaires dans le domaine des transports.

Pour pouvoir mieux couvrir les régions où elle travaille, et assurer ainsi une gestion localisée et autonome, Yapi Merkezi a pris la décision de changer son statut pour devenir une société multinationale. A cet effet, l’entreprise a décidé d’installer sa direction générale régionale, qui s’occupera de la gestion de l’Afrique du Nord et de l’Afrique de l’Ouest, à Alger. 

« La gestion du siège d’Alger sera confiée à notre directeur général en Algérie, et moi je serais chargé de chapeauter l’intégrité de la région. M. Aykut Sutcu sera notre représentant en Algérie.

Notre objectif principal est d’avoir une idée sur l’intégration industrielle et locale de l’entreprise en Algérie. A cet effet, nous allons créer notre entreprise algérienne, sachant que la loi de finances 2020 le permis, et nous attendons impatiemment le texte d’application qui va nous permettre la création de cette entreprise. Une fois créée, nous allons entamer nos investissements dans l’industrie ferroviaire à travers une usine de fabrication des appareils de voie, des équipements et des systèmes de signalisation ferroviaire. Nous envisageons également d’investir dans d’autres domaines tels que la préfabrication et la charpente métallique. Nous envisageons également d’investir dans la construction de bâtiment, ainsi que dans le domaine des énergies renouvelables, et l’infrastructure pour les ressources pétrolières et gazières. Et nous espérons avoir prochainement des marchés dans ces domaines », souhaite Davut Atila Arik.

« Nous avons obtenu l’attribution provisoire pour la réalisation de l’extension de la 1ère ligne du métro d’Alger, entre Ain Naadja et Baraki sur une distance de 4,5 km, et nous attendons toujours une invitation pour la signature du contrat, avec nos partenaires Alstom (France) et Gesi-TP (Algérie) » estime notre interlocuteur. 

Interrogé sur les perspectives de son entreprise, le jeune cadre qui s’est voulu très optimiste précise que Yapi Merkezi comptera sur une planification stratégique. « En 2021 nous comptons créer notre entreprise locale pour étudier toutes les opportunités et les appels d’offres destinés aux entreprises locales, et je pense que les choses seront restructurées. Pour 2020, l’entreprise a travaillé sur la création de ce siège comme une base logistique, le réaménagement du groupe et faire employer un nouvel encadrement algérien qui sera le corps de cette entreprise. Le plus important également pour moi c’est de fabriquer localement les produits que nous sommes actuellement en train d’importer, ce sera notre meilleure valeur ajoutée pour l’économie Algérienne », précise le jeune responsable. 

Les principales activités de Yapi Merkezi en Algérie 

Yapı Merkezi a mis en exploitation 4 projets importants en Algérie durant les dernières années :

  • Centre de Maintenance, Réparation et Remisage à Caroubier (2011),
  • Ligne Ferroviaire Banlieue entre Bir Touta et Zeralda (2016),
  • Tramway de Sidi Bel Abbes (2017), 
  • Tramway de Sétif (2018).

Tous ces projets ont été achevés dans les délais prévus, en bon qualité et avec toute satisfaction des clients.

La société a soumis en février 2020 la meilleure offre dans le cadre d’Appel d’Offres lancé par EMA en groupement avec ALSTOM et GCTP:

  • Metro d’Extension Ain Nadja – Baraki sur 4,5 km

Montant : 111.180.455,56 €

Yapi Merkezi a obtenu l’attribution provisoire de ce marché le 30.07.202

Les projets achevés par Yapi Merkezi en Algérie

Yapı Merkezi a achevé avec succès dans les 13 dernières années les 4 projets cités ci-dessous : 

  • Centre de Maintenance, Réparation et Remisage à Caroubier 

Afin d’accueillir des rames automotrices de la banlieue Algéroise, le Centre est réalisé sur une aire totale de 105.000 m2 dont 28.300 m2 couvert. Le Marché comprend tous les travaux de génie civil, d’électrification, signalisation, et des équipements de maintenance. Le Montant du Marché est de 92 millions d’Euros, et le Projet a été mis en service en 2011 par ANESRIF. 

  • Ligne Ferroviaire entre Bir Touta et Zeralda

Le Marché de réalisation de la Ligne Ferroviaire à double voie électrifiée entre Bir Touta et Zeralda sur une longueur de 23 km a été réalisé clés en mains. Le Montant du Marché est de 350 millions d’Euros, et le Projet a été mis en service en 2017 par ANESRIF. 

  • Tramway de Sidi Bel Abbes

La Ligne de Tramway de Sidi Bel Abbes sur une longueur de 14,2 km à double voie a été réalisée clés en mains, y compris le Centre de Maintenance d’une aire clos de 25.780 m2. Le Montant du Marché est de 411 millions d’Euros, et le Projet a été mis en service en 2017 par EMA. 

  • Tramway de Sétif

La Ligne de Tramway de Sétif de 15,2 km sur double voie a été réalisée clés en mains, avec le Centre de Maintenance de 21.641 m2 d’aire clos. Les travaux de voie et de génie civil sont entrepris par Yapı Merkezi, alors que les travaux de système sont entrepris par notre Partenaire Français, Alstom. Le Montant du Marché est de 283 millions d’Euros, et le Projet a été mis en service en 2018 par EMA.

Yahia Maouchi